Des articles

Rapport annuel publié

Si vous voulez une mise à jour complète sur DFDS, il n'y a pas de meilleure source d'information disponible que le rapport annuel complet 2020 qui vient d'être publié.

Le rapport RSE se concentre sur nos nombreuses grandes initiatives concernant le climat, la diversité et l'inclusion, la sécurité et d'autres sujets importants. Ceci est examiné en détail dans un autre article.

Le rapport annuel se concentre sur la façon dont DFDS a géré pendant une année affectée par le Brexit et la crise de Covid-19.

«Il détaille comment nous avons réussi à adapter notre activité passagers à Covid-19 et comment l'activité fret s'est rétablie à un point tel que les volumes ont repris leur plein en fin d'année», déclare Søren Brøndholt Nielsen, vice-président de la communication d'entreprise.

«Si vous recherchez des informations sur notre entreprise et les unités commerciales, le personnel, les ferries, les opérations, les itinéraires, les événements clés numériques et la manière dont nous avons en pratique adapté et développé notre activité au cours de l'année, c'est ici que vous devez les rechercher.»

«Vous trouverez également les points de vue de Claus Hemmingsen, notre président du conseil d'administration, et de Torben Carlsen, ainsi que de nos finances, de nos perspectives, de notre stratégie et des risques auxquels nous sommes confrontés. J'espère que l'entreprise qui émerge des nombreuses pages vous sera familière », déclare Søren.

Vous trouvez les rapports ici.

Un autre bon trimestre pour le fret

Avec le rapport T4 et annuel, nous marquons la fin d'une année très spéciale et difficile.
Mais même si nous avons eu du mal en 2020 avec la crise corona et le Brexit, il y a eu des consolations dans certains domaines qui nous ont aidés à rester forts et résilients.

En savoir plus sur notre Résultats du quatrième trimestre et de l'année complète ici

Veuillez trouver les résultats avec des commentaires supplémentaires pour les BU individuelles ici:

Traversier

Fret total
Les volumes totaux de fret du quatrième trimestre ont augmenté de 13,3% par rapport à 2019 et de 14,7% ajustés pour un changement d'itinéraire structurel en mer Baltique.

Passager total
Le volume total de passagers au T4 a diminué de 81,2% par rapport à 2019 en raison des restrictions de voyage strictes en place tout au long du trimestre.

BU Mer du Nord
Les volumes de fret du T4 ont augmenté de 15,9% par rapport à 2019. La constitution de stocks au Royaume-Uni avant le Brexit a stimulé les volumes sur les routes faisant appel au Royaume-Uni, en particulier entre les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

mer Baltique
Les volumes de fret du T4 ont augmenté de 10,4% par rapport à 2019 ajustés pour un changement d'itinéraire. L'augmentation du volume était principalement due à une augmentation de la capacité entre l'Estonie et la Suède.

Canal
Les volumes de fret du quatrième trimestre étaient de 17,31 TP1T au-dessus de 2019, le marché ayant été stimulé par la constitution de stocks au Royaume-Uni avant le Brexit.
Les volumes de passagers du T4 ont diminué de 81,1%, les restrictions de voyage strictes ayant été maintenues tout au long du trimestre.

méditerranéen
Les volumes de fret du T4 ont augmenté de 4,0%, grâce à une hausse générale des échanges entre la Turquie et l'Europe ainsi qu'à une amélioration du niveau d'activité des clients de la région entourant le port de Mersin dans le sud de la Turquie.

Passager
Les restrictions de voyage ont été strictes tout au long du trimestre, ce qui a entraîné une baisse du nombre de passagers de 93,5%. Les deux ferries entre les Pays-Bas et le Royaume-Uni sont restés déployés au cours du trimestre pour soutenir les volumes de fret. L'un des deux ferries a été mis en attente sur la route entre la Norvège et le Danemark car les volumes de fret sont plus faibles sur cette route.

Logistique
Les volumes logistiques totaux du T4 ont augmenté de 2,2% par rapport à 2019.

nordique
Les unités transportées au quatrième trimestre ont augmenté de 15,0% principalement en raison de l'ajout de volumes provenant de l'acquisition d'une société finlandaise au quatrième trimestre 2019. Il y a eu une augmentation des volumes provenant de la constitution de stocks au Royaume-Uni en décembre, mais cela a été compensé par une baisse de l'activité dans d'autres domaines au cours du trimestre.

Continent
Les unités transportées au T4 ont augmenté de 4,8%, principalement en raison des volumes de stockage des Pays-Bas et de l'Allemagne vers le Royaume-Uni ainsi que de l'amélioration des performances des opérations de fret spécial. En Belgique, les volumes ont été inférieurs à l'an dernier en raison d'une baisse des volumes des secteurs exposés au Covid-19, notamment l'automobile et la restauration aérienne.

Royaume-Uni et Irlande
Les unités transportées au T4 ont diminué de 7,2% en raison de la baisse des volumes dans certaines parties des activités de la chaîne du froid, y compris une réduction des volumes d'entreposage et une baisse des volumes de produits de la mer vers le secteur de la restauration. Les volumes aquacoles écossais étaient supérieurs à 2019.

 

DFDS renvoie la compensation corona

Il y a quelques jours à peine, nous pouvions informer que Le volume des traversiers de fret en décembre a augmenté de 28% par rapport à l'année dernière, et aujourd'hui, nous sommes heureux de vous apporter d'autres bonnes nouvelles.

Hier, l'EBITDA préliminaire non audité de DFDS avant éléments spéciaux a été porté à 2,73 milliards de DKK pour 2020, la fourchette de perspectives était de 2,5 à 2,7 milliards de DKK. L'EBITDA est notre bénéfice d'exploitation avant amortissements.

Le PDG Torben Carlsen déclare: «Notre résultat a été amélioré par la constitution de stocks au Royaume-Uni avant le Brexit, qui était beaucoup plus étendue que prévu. Le résultat aurait pu être encore meilleur, mais nous avons décidé de retirer notre demande de compensation gouvernementale à coût fixe de 50 millions de DKK en vue du recouvrement des bénéfices de DFDS. La crise corona nous a tous affectés négativement, mais heureusement, DFDS s'est mieux rétabli que prévu, et nous avons estimé qu'il était approprié de rembourser la compensation reçue.

Vous pouvez trouver l'annonce à la bourse ici

Volumes de décembre: Fret ferry en hausse de 28%

Søren Brøndholt Nielsen et Peder Gellert

Chaque mois, nous publions à la bourse les volumes de ferry du mois précédent. Les volumes de fret de décembre étaient si impressionnants qu'ils méritent d'être examinés de plus près.

Søren Brøndholt Nielsen, vice-président de la communication d'entreprise, explique: «Les volumes en mer du Nord ont été stimulés par la constitution de stocks avant le Brexit, en particulier sur les routes entre les Pays-Bas et le Royaume-Uni, mais aussi entre la Suède et le Royaume-Uni. Les volumes sur la Manche ont également été stimulés par la constitution de stocks et, au total, la croissance des volumes pour les liaisons vers le Royaume-Uni a été de 37%. »

Les volumes de la mer Baltique étaient supérieurs à 2019, ajustés pour la fermeture de la route Paldiski - Hanko, et les volumes méditerranéens étaient également supérieurs à 2019, en raison de la hausse des volumes sur tous les principaux corridors.

Peder Gellert, vice-président exécutif et chef de la division Ferry, déclare: «Je suis très heureux de voir que le fret se porte si bien, en particulier lorsque le passager traverse une période difficile en raison des restrictions de voyage liées au COVID-19. Pour l’avenir, j’ai la ferme conviction que nous allons dans la bonne direction et je tiens à remercier tous ceux qui ont travaillé et travaillent très dur pour maintenir DFDS une entreprise forte et saine. »

Résultats du troisième trimestre: meilleurs que prévu initialement

Nous venons de publier les résultats DFDS du troisième trimestre.

Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 846 millions de DKK, soit 349 millions de DKK de moins que le bénéfice d'exploitation du troisième trimestre de l'année dernière. La réduction est principalement due au fait que notre activité passagers est gravement touchée par les restrictions de voyage COVID-19. Cependant, le résultat est meilleur que prévu initialement, car les activités de fret de Ferry et de logistique étaient au-dessus des résultats du troisième trimestre de l'année dernière.

Torben déclare: «Comme prévu, notre réseau de fret s'avère très résilient. Nous continuons d'adapter nos opérations aux évolutions du marché et au Brexit. Je suis heureux de voir que tout le travail acharné de notre personnel nous a aidés à bien nous positionner pour l’avenir. »

Lien vers l'annonce du troisième trimestre.

Perspectives 2020 renforcées par la hausse des volumes de fret

We have today raised the financial outlook for DFDS in an announcement to the stock exchange.

Our freight business is doing better than expected in most parts of our network, both ferry and logistics activities.

Our passenger business is on the other hand unfortunately struggling with the ongoing tightening of travel restrictions and very low passenger numbers.

The expected result is still about DKK one billion lower than expected before the COVID-19 crisis, but it is positive that the higher freight earnings partly offset the lower passenger earnings.

Read the whole announcement:
Perspectives 2020 renforcées par la hausse des volumes de fret

EBITDA outlook raised from DKK 2.2-2.5bn to DKK 2.5-.2.7bn for 2020

Uncertainty remains very high and significant changes to outlook assumptions may still occur in the rest of the year.
DFDS’ outlook for 2020 has improved further as freight volumes in Q3 have developed more positively than expected. In most parts of DFDS’ freight network both the ferry and the logistics activities have performed above expectations.

The continued tightening of travel restrictions have, on the other hand, reduced the number of passengers in Q3 below expectations. Activity levels are expected to remain low in Q4.

The positive development for the freight activities has more than offset the lower performance of the passenger activities.

The outlook for freight volumes is expected to remain robust through Q4 and EBITDA before special items is therefore raised from DKK 2.2-2.5bn to DKK 2.5-2.7bn in 2020.

DFDS’ Q3 2020 interim report is as previously announced expected to be released on 12 November 2020.

T2: Chiffre d'affaires en baisse de 34% par rapport à l'année dernière

Entretien avec Torben Carlsen

Regardez ces entretiens avec le PDG Torben Carlsen et la CFO Karina Deacon sur leur point de vue sur la déclaration de DFDS au deuxième trimestre, l'état de DFDS et la façon dont nous avons géré les défis de Covid-19. Pour en savoir plus sur les résultats du T2, veuillez visiter le Page Q2 sur dfds.com.

Les transcriptions des vidéos sont disponibles:

Cliquez ici pour lire l'interview de Torben

Cliquez ici pour lire l'interview de Karina

 

Entretien avec Karina Deacon

Torben Carlsen et Karina Deacon présentent les résultats du T1 2020

Regardez cette vidéo et découvrez les performances de DFDS au premier trimestre 2020.

Pour en savoir plus, veuillez lire cet article et visitez le Page du premier trimestre sur dfds.com.

Vous pouvez trouver une transcription de la vidéo ici.

Résultats du premier trimestre: Bénéfice d'exploitation 10% en baisse par rapport au premier trimestre de l'année dernière

Tel est le contenu d'un communiqué de presse qui sera bientôt publié sur DFDS.com.

Résultats du premier trimestre de DFDS: traverser une pandémie
Le résultat d'exploitation de DFDS pour le premier trimestre 2020 a été affecté par la pandémie de coronavirus qui a affecté notre activité à partir de mars et a entraîné une baisse des revenus de 1%. Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 610 millions de DKK, soit une baisse de 10% par rapport au premier trimestre de l'année dernière.

"La principale raison de la baisse des revenus et du résultat a été les restrictions de voyage entre les pays qui ont forcé DFDS à suspendre les traversées sur les routes de croisière Amsterdam - Newcastle et Copenhague - Oslo et à les limiter aux chauffeurs routiers et aux voyages essentiels sur d'autres routes à partir de la mi-mars, », Explique Torben Carlsen, PDG de DFDS.

Les routes de fret continuent
Toutes les autres liaisons du réseau de ferrys de DFDS en mer Baltique, en Méditerranée, en mer du Nord et en Manche continuent de desservir nos clients du fret.

«Nous sommes très heureux que les gouvernements de notre région aient gardé les frontières ouvertes pour le trafic de fret et les chauffeurs routiers pour que les chaînes d'approvisionnement et la production continuent de fonctionner et que les vivres et autres fournitures soient disponibles dans les magasins. Cela nous a permis de continuer à servir nos clients.

«Nous avons introduit toutes les mesures recommandées pour protéger nos employés, partenaires et clients contre la propagation du virus, et pour nous assurer que nous pouvons continuer à fonctionner et à respecter nos obligations envers nos clients et les communautés que nous desservons», dit-il.

Capacité rapidement adaptée
Malgré l'ouverture des frontières aux échanges, les volumes d'échanges ont été affectés par la suspension temporaire des installations de production, comme dans les industries automobile et textile, et le stockage étant progressivement rempli. Cela signifie que DFDS a également connu une baisse modérée des volumes de fret sur nos ferries et dans notre réseau logistique à terre.

«Heureusement, nous avons la flexibilité de réduire notre capacité à baisser rapidement les volumes en suspendant les navires. Actuellement, 17 des plus de 50 navires sont désarmés. En outre, nous sommes reconnaissants des programmes d’appui fournis par le gouvernement. Cela nous a permis d'aller plus loin (licencier temporairement, éd.) environ 2 800 collègues pour réduire les coûts et apporter le DFDS en toute sécurité pendant la pandémie », dit-il.

Préparé financièrement
En plus de ses propres ressources financières, DFDS a obtenu le financement nécessaire auprès des banques et dispose des liquidités nécessaires pour assurer la sécurité de l'entreprise pendant la crise.

«Il est particulièrement difficile de prédire l'avenir lors d'une pandémie. Cependant, nous estimons que les résultats du DFDS en termes d'EBITDA descendront très probablement vers 2 milliards de DKK pour l'année entière au cours de cette année très exceptionnelle et imprévisible.

«J'espère que la pandémie sera bientôt maîtrisée et que nous pourrons également accueillir bientôt des passagers à bord de nos ferries. Nous avons introduit toutes les mesures recommandées pour empêcher la propagation du virus, et il y a beaucoup d'espace pour maintenir l'éloignement social des autres personnes. Les restaurants, les cafés et les industries du divertissement à terre bénéficieront certainement des affaires supplémentaires que les visiteurs étrangers pourraient leur apporter. »

 

Malgré le Brexit: la stratégie Win23 devrait créer de la croissance

Chers tous,

Nous venons d'informer la bourse de nos résultats pour l'année 2019, et bien que les développements aient été plus lents vers la fin de l'année, les revenus annuels ont augmenté de 6% pour atteindre 16,6 milliards de DKK. Le résultat d'exploitation (EBITDA) a augmenté de 1% pour atteindre 3 633 millions de DKK.

Malgré la croissance, elle se situait dans la partie inférieure de nos attentes initiales. Il s'agit d'un effet indirect du Brexit, car l'incertitude persistante concernant les conditions commerciales futures a ralenti les investissements, les volumes d'échanges et les déplacements sur le marché britannique.

Notre activité méditerranéenne est toujours impactée par une économie turque récessive et certains problèmes opérationnels suite à l'absorption des volumes importants d'EKOL début 2019 mais nous assistons à une reprise progressive en 2020. La Division Logistique a continué à bien performer malgré la situation du Brexit, bien que Les pays nordiques ont enregistré des résultats inférieurs à 2019, où une forte activité dans le secteur automobile avait dopé les résultats.

L'évolution légèrement plus faible des revenus et des résultats ne signifie pas que nous avons connu une année lente. Au contraire, on peut repenser à un changement de direction quasi complet. Et plus d'une fois, nous avions tous des hommes et des femmes sur le pont pour préparer le Brexit - seulement pour voir le Brexit reporté à la toute dernière minute. C'était également l'année où nous avons pris livraison des trois premiers de nos méga ferries et avons continué de construire des navires en Chine.

En fait, cette année a été extrêmement occupée et passionnante, et je ne saurais trop vous remercier pour vos efforts fantastiques qui continuent de renforcer DFDS chaque année.

Notre ambition est de grandir

L'incertitude liée au Brexit se poursuivra en 2020 jusqu'à ce que nous sachions si la période de transition sera remplacée par un accord commercial ou non, et nous n'avons pas le pouvoir d'accélérer le Brexit. Au lieu de cela, il est entre nos mains de créer la croissance que nous prévoyons dans les perspectives 2020.

Si nous travaillons ensemble, collaborons à travers nos nombreuses entreprises, nous pouvons développer notre entreprise existante dans de nombreux endroits et créer de nouveaux revenus selon les plans définis dans les quatre piliers de notre stratégie Win23.

Je suis convaincu que nous assisterons à une croissance des services de transport de la chaîne du froid, de l'automobile et de la forêt et des métaux, où nous avons désormais des équipes dédiées pour le créer. Nous verrons nos capacités numériques croissantes augmenter les ventes en ligne et améliorer l'efficacité opérationnelle. Nous sommes en route avec de nouveaux produits passagers. Nous verrons également les avantages d'une nouvelle structure de route plus efficace dans la BU Méditerranée.

Tout cela, et plus encore, fera, avec votre soutien, faire croître DFDS en 2020 et au-delà. J'ai hâte de collaborer avec vous sur cette ambition.

Merci beaucoup à tous pour votre engagement et votre travail acharné en 2019.

 

Torben Carlsen

 

 

Le troisième trimestre montre le cap solide de DFDS

Chers Tous,

Ce matin, nous avons publié notre rapport financier du troisième trimestre et, encore une fois, il a démontré le solide modèle commercial de DFDS.

Malgré des défis politiques tels que le Brexit, les différends commerciaux, le ralentissement de l'économie turque et le ralentissement de la croissance dans les principales économies européennes, nous avons pu maintenir notre cap et présenter un résultat d'exploitation (EBITDA) de 1,195 Mio DKK pour le troisième trimestre de 2019. Cela correspond au niveau de notre résultat record de 2018 et signifie que nous pouvons être plus précis dans nos attentes pour un bénéfice annuel de 3,55-3,75 milliards de DKK, plutôt que la fourchette plus large précédente de 3,5 à 3,8 milliards de DKK.

Ce n'est pas une mince affaire compte tenu des défis des marchés et une très bonne raison d'être optimiste pour l'avenir.

Notre optimisme est également alimenté par le fait que nous constatons une reprise continue des volumes d'échanges entre l'UE et la Turquie. Nous prévoyons également de bénéficier de la récente amélioration de la structure de nos routes en Méditerranée. Comme vous le savez, nous avons concentré notre service entre la Turquie et la France sur le port de Sète où nous bénéficions de ne desservir qu'un seul port et d'être plus proches des marchés clés et des liaisons ferroviaires.

Le Brexit n'est toujours pas résolu - et a entraîné une baisse des volumes de fret et de passagers au troisième trimestre. Cependant, si un accord commercial entre le Royaume-Uni et l'UE est ratifié avant le 31 janvier, nous pensons que l'économie britannique a de nouveau le potentiel de croissance.

Cependant, notre optimisme pour l'avenir repose davantage sur notre propre capacité à développer nos activités avec notre stratégie Win23 plutôt que sur la croissance du marché, et nous progressons bien dans la mise en œuvre de Win23.

Dans le pilier A, les unités commerciales traitant des industries sélectionnées - la chaîne du froid, l'automobile et la forêt et le métal - ont maintenant leurs organisations en place et les nouvelles BU travaillent déjà à développer les affaires dans ces industries.

Dans le pilier B, les équipes et les plans pour poursuivre le développement et le déploiement de notre nouvelle réservation de fret numérique tels que DFDS Direct et DFDS Spot et d'autres offres de services numériques sont en place et se poursuivront, soutenus par la numérisation progressive de nos processus de base .

Dans le pilier C, l'activité méditerranéenne est renforcée par la rationalisation des opérations des terminaux et la structure des routes. D'autres initiatives visant à développer nos activités et notre réseau sont également en cours, comme le projet Staying Ahead in Logistics.

Dans le pilier D, nous avons agi rapidement et trouvé deux nouveaux ferries pour augmenter la valeur de notre activité passagers avec de nouvelles offres sur la route Amsterdam - Newcastle. Malheureusement, l'accord avec Moby a dû être annulé car ils n'ont pas pu livrer les navires. Heureusement, les ferries de croisière actuels fonctionnent bien et peuvent continuer à offrir une bonne expérience à nos clients. Entre-temps, notre recherche d'une solution capable de répondre à notre ambition de croissance se poursuit.

Merci à tous pour votre contribution à notre solide résultat du troisième trimestre. Nous aurons besoin de vos compétences, de votre créativité et de votre engagement à l'avenir. Un travail acharné nous attend, mais aussi des moments passionnants avec plus d'affaires, des tâches plus excitantes et des opportunités numériques.

Si nous collaborons et nous soutenons mutuellement, nous serons difficiles à battre. Ensemble, nous avons ce qu'il faut pour réaliser notre ambition d'atteindre un résultat opérationnel de 5,5 milliards de DKK en 2023 et continuer d'améliorer DFDS en tant que grand fournisseur de services et grande entreprise pour laquelle travailler.

Torben Carlsen, PDG

 

Voir les résultats complets ici

Croissance malgré les préoccupations du Brexit

Bilan financier semestriel de DFDS

Chers tous,
Il est difficile de prédire à quoi ressemblera la croissance économique en Europe comme le reste de l'année. L'absence de certitude concernant le Brexit, qui pourrait ne pas se dérouler le 31 octobre, pourrait ne pas être géniale, et pourrait ne pas être un Brexit sans transaction.

Compte tenu de ce manque de certitude et d'une réduction probable des volumes d'échanges pour le reste de 2019, nous avons annoncé aujourd'hui une réduction de nos attentes concernant le résultat de l'EBITDA pour l'ensemble de l'exercice de 6%, pour atteindre maintenant 3,5 à 3,8 milliards de DKK.

DFDS continue d'être fort

DFDS est devenu une entreprise très robuste. En dépit des inquiétudes suscitées par le Brexit et du ralentissement actuel en Turquie, le chiffre d'affaires a augmenté de 10% pour atteindre 8,1 milliards de DKK pour le premier semestre de 2019. Cette hausse est principalement due à l'expansion de la Méditerranée et à la hausse des revenus passagers. Le bénéfice d'exploitation (EBITDA) a augmenté de 8% à 1,7 milliard de DKK.

Nous maintenons notre objectif d'augmenter l'EBITDA à 5,5 milliards de DKK en 2023. Cela ne tient pas uniquement à notre conviction de la croissance du marché. Il repose principalement sur la croissance que nous pouvons créer avec notre stratégie WIN23, en nous développant dans des secteurs sélectionnés, en tirant parti des avantages de davantage de services numériques, en renforçant notre réseau par des acquisitions et en fournissant une valeur encore plus grande à nos passagers. C’est en cela que reposent les quatre piliers de notre stratégie WIN23. Au cours des semaines et des mois à venir, vous en saurez plus sur les initiatives que nous avons déjà lancées et que nous allons lancer pour mettre en œuvre WIN23 et ouvrir la voie à une DFDS plus forte, plus grande et plus rentable.

Avec l'annonce faite hier à propos de l'arrivée d'Anne-Christine Ahrenkiel en tant que nouvelle directrice des ressources humaines et chef de la division des ressources humaines, la nouvelle équipe de direction est presque en place. Je suis enthousiasmé par la nouvelle équipe et la perspective de travailler avec tout le monde chez DFDS pour montrer comment notre combinaison de dévouement et de professionnalisme peut donner vie à notre stratégie WIN23.

Merci pour votre travail acharné qui nous a déjà pris beaucoup de temps.

Torben Carlsen, PDG

Voir les résultats complets ici

Grande reconnaissance: DFDS remporte le prix du meilleur rapport annuel

Jesper Mikkelsen Heilbuth, Karina Uhrenholt et Søren Brøndholt Nielsen, qui ont tous un intérêt majeur dans la production du reportage, sont sur la scène pour recevoir le prestigieux prix de reportage C25. Merci à Torben Carlsen pour l'envoi de la photo

DFDS est une entreprise prospère dans notre secteur, et maintenant nous avons également de bons résultats avec nos rapports à ce sujet. Un comité indépendant composé de membres de la haute direction, de lecteurs et d’analystes comptables a décidé de rendre à DFDS le prestigieux C25 Accounting Award + 2019.

C25 sont les 25 plus grandes entreprises cotées en bourse du Danemark et le prix de comptabilité C25 est attribué à l'entreprise dont le rapport annuel se distingue particulièrement dans trois thèmes choisis et qui peut inspirer d'autres entreprises. Dans sa motivation pour le prix, le comité a constaté que notre rapport annuel pour 2019 offrait:

  • une perspective bien motivée (y compris l'incidence de la transition vers la nouvelle norme IFRS 16) et des attentes concernant les éléments exceptionnels, le chiffre d'affaires étant divisé par secteurs d'activité, résultat et investissements
  • qu'il existe un examen détaillé des secteurs d'activité, notamment un document d'une page avec un aperçu de l'activité et des événements majeurs dans chaque secteur d'activité.
  • il contenait une description de la RSE avec un bel aperçu qui a été élargi et amélioré par rapport à l’année dernière avec un aperçu des objectifs de développement durable de l’ONU.

“C'est vraiment très agréable. Beaucoup de gens ont travaillé dur pour rendre ce rapport aussi transparent et pertinent que possible pour les investisseurs et les autres lecteurs. Je suis également ravi que nous puissions nous féliciter de nos initiatives et de nos rapports de RSE considérablement renforcés », a déclaré Torben Carlsen. qui était à l'événement qui a eu lieu aujourd'hui.

Toutefois, c’est Jesper Mikkelsen Heilbuth, vice-président, Comptes et fiscalité du groupe, qui, avec Karina Uhrenholt et Søren Brøndholt Nielsen, a eu le plaisir de monter sur scène et d’accepter le prix au nom de DFDS. Jesper a chaleureusement remercié le comité et a souligné le travail considérable qui a été accompli pour guider les investisseurs, les analystes et les autres lecteurs sur les conséquences du passage aux nouvelles normes comptables IFRS 16 pour chacun de nos secteurs d'activité, afin de réduire l'écart entre l'ancien et le nouveau monde. .

La cérémonie de remise des prix a été organisée par pwc (PriceWaterhouseCoopers) à Copenhague.

Résultats Q1 en bonne voie. Temps chargé à venir, confiance en l'avenir

Chers tous,
Nous venons d'annoncer nos résultats du premier trimestre à la bourse, ce que nous devons faire avant de pouvoir en informer les autres.

Le bénéfice d'exploitation du premier trimestre de cette année s'est établi à 90,8 millions d'EUR / 677 millions de DKK (EBITDA), ce qui est conforme à nos attentes et laisse les perspectives pour l'ensemble de l'exercice sans changement. Nous devrions être vraiment heureux à ce sujet. Malgré les défis économiques en Turquie et le risque d'un Brexit sans accord, nous avons été en mesure de créer une croissance à la fois en Méditerranée et en mer du Nord. Dans le secteur de la logistique en particulier, le Royaume-Uni et l'Irlande ont enregistré un fort trimestre

Grâce à notre flexibilité pour déplacer des navires et ajouter rapidement de nouvelles capacités en cas de besoin, nous avons pu concrétiser notre accord avec Ekol, la plus grande entreprise de logistique de Turquie, et ajouté ainsi 30% de volume supplémentaire à notre corridor déjà important entre Istanbul et Trieste. Par conséquent, le premier de nos nouveaux méga ferries en provenance de Jinling était dirigé vers la Méditerranée, comme le second.

En mer du Nord, la croissance s'est poursuivie, notamment en mars, lorsque certains de nos clients ont constitué des stocks supplémentaires pour être prêts pour le Brexit du 29 mars, ce qui a heureusement été reporté à la fin du mois d'octobre.

Nous avons également pu annoncer aujourd'hui la signature d'un contrat avec le producteur de papier suédois Stora Enso pour le transport de 700 000 tonnes de papier par an sur un nouvel itinéraire entre Göteborg et Zeebrugge. Nous allons acquérir deux traversiers pour le service. Le contrat a une durée minimale de cinq ans et constitue une extension importante de notre réseau de la mer du Nord.

Il y aura des défis, mais nous sommes en position de force. Nos réseaux en mer et à terre se développent. Sur la Manche, la mer Baltique et la mer du Nord, nous aurons ultérieurement les nouveaux navires en construction en Chine. Nous mettons en œuvre des solutions numériques et de nouveaux systèmes qui renforceront davantage les opérations, les ventes et les services. Et si, contrairement à ce que nous croyons, nous assisterions à un Brexit sans accord à la fin du mois d’octobre, nous serons aussi bien préparés que possible pour tout le travail accompli ou en cours de préparation.

Tout d'abord, nous devons recruter un nouveau directeur financier et remplacer Henrik Holck au sein du comité exécutif. Nous serons bientôt de retour avec plus d'informations sur la mise en œuvre de notre nouvelle stratégie. Nous serons donc tous occupés, mais comme le montrent les résultats du premier trimestre, nous sommes en bonne position. Nous sommes déterminés à poursuivre notre croissance et pouvons envisager l'avenir avec confiance.

Merci à tous pour votre soutien dans la réalisation de cet objectif.

Torben Carlsen, PDG

Voir les résultats complets ici

Écoutez le récit de Torben ici

 

Une journée bien remplie pour un PDG

La publication d'aujourd'hui du rapport du quatrième trimestre et de l'année a attiré beaucoup d'attention, comme toujours. Ce matin, à 9 heures, Niels Smedegaard et Torben Carlsen ont présenté les résultats lors d'une réunion du personnel à DFDS House et ont présenté un bilan de l'année écoulée.

Immédiatement après, Niels Smedegaard a été interviewé en direct par la chaîne de télévision danoise TV2 pour son journal télévisé. Une téléconférence pour les investisseurs et les analystes des actions a suivi et, tout de suite après, Børsen Play attendait une interview de Niels Smedegaard.

Il était ensuite temps pour une autre téléconférence d'informer la direction de tous les sites DFDS des résultats afin que les responsables puissent transmettre les informations à leurs employés.

Cet après-midi, Niels Smedegaard, Torben Carlsen et Søren Brøndholt, vice-président des relations avec les investisseurs, présenteront les résultats de DFDS lors d'une réunion pour les investisseurs.

Les résultats trimestriels gardent certainement nos cadres supérieurs sur leurs gardes - et ils font un excellent travail.

Un moment d'excitation

Chers tous,

Le premier trimestre 2018 de DFDS mérite une attention particulière.

C'est encore une fois notre meilleur premier trimestre. Avec un chiffre d'affaires en hausse de 8% à 468 millions d'euros et un résultat opérationnel (EBITDA) en hausse de 9% à 60,9 millions d'euros malgré les coûts supplémentaires d'une collision avec un navire, c'est un indicateur prometteur d'une autre année passionnante. Il s'agit également d'un point de repère dont chacun d'entre vous, qui chaque jour travaille dur pour améliorer les opérations et les services en mer et à terre pour le bénéfice de ses clients et, par là même, pour le bénéfice de DFDS. Ensemble, nous avons de nouveau fait ce que nous faisons si bien: aller de l'avant pour que tous grandissent.

Cependant, ce sont des moments d'excitation pour des raisons au-delà d'un bon premier trimestre. Au cours des derniers mois, nous avons pris des mesures qui marqueront notre temps comme un moment crucial dans l'histoire de DFDS.

Nous avons lancé un vaste programme de renouvellement de la flotte qui marquera durablement notre entreprise, nos services et notre compétitivité, notamment pour introduire une nouvelle génération de navires très grands et efficaces.

Nous nous sommes engagés dans de nouveaux développements numériques qui renouvelleront notre façon de travailler et de faire des affaires et ont déjà conduit à de nouveaux outils de vente et de réservation numériques et à un nouveau site Web unifié.

Et le point culminant est l'accord pour acquérir UN Ro-Ro. Ce sera un mouvement énergique dans de nouveaux marchés dans et autour de la Méditerranée orientale - et en Turquie. Ce dernier point est particulièrement intéressant, car DFDS n'a jamais eu d'organisation en Turquie auparavant et, plus important encore, parce que c'est le marché le plus prometteur dans notre partie du monde, avec des taux de croissance supérieurs à ceux de l'UE.

Nous avons déjà écrit sur la logique d'entreprise d'entrer dans ce marché en croissance avec une entreprise dynamique et extrêmement bien gérée comme UN Ro-Ro, qui est similaire à nos activités en mer du Nord et qui se combine bien avec notre réseau.

Cependant, je suis personnellement très impatient de voir la coopération avec nos collègues en Turquie et dans les autres sites de UN Ro-Ro dès que l'accord sera approuvé par les autorités.

Tout au long de ma carrière, j'ai travaillé avec des entreprises et des collègues turcs et j'ai toujours apprécié leur professionnalisme et leur dévouement aux affaires - et je les ai trouvés extrêmement coopératifs et ouverts à de nouvelles choses. Les collègues turcs ajouteront une autre culture passionnante aux nombreuses différentes qui composent DFDS. Laissez-nous leur souhaiter la bienvenue dans notre belle entreprise, qui sera également la leur à l'avenir.

DFDS était absent de la mer Méditerranée depuis des décennies jusqu'à ce que nous acquérions la compagnie française opérant notre route Marseille-Tunisie. Nous sommes maintenant de retour avec une extension remarquable de notre réseau. Félicitations à vous tous qui travaillez pour UN Ro-Ro et DFDS - vous pouvez vous attendre à des moments passionnants où nos clients et nous bénéficierons de nos compétences combinées.

Lire le rapport complet du premier trimestre ici

Meilleures salutations,

PDG Niels Smedegaard