Des articles

Covid-19: Nouvelle région rouge

La région danoise Syd est devenue une région rouge pour les voyages en Norvège en plus du Jutland central et de la région de la capitale. Cela signifie que les voyageurs de ces régions devront être mis en quarantaine pendant 10 jours à leur arrivée en Norvège.

Cependant, les règles de quarantaine ne s'appliquent pas aux personnes vivant ou voyageant à destination et en provenance des régions de Zélande et du nord du Jutland.

Il est également important de noter que, selon les règles norvégiennes, il est possible de conduire son propre véhicule à travers une zone «rouge» sur le chemin de la Norvège, sans que cela implique une quarantaine. Ceci à condition que vous ne passiez pas la nuit dans une zone rouge, que vous pratiquiez une bonne hygiène des mains tout au long du trajet et que vous gardiez vos distances si vous devez vous arrêter.

Il est également important de savoir qu'il existe des alternatives à la quarantaine pour les voyageurs d'affaires. En savoir plus ici.

Plus de détails sur l'entrée en Norvège ici.

Plus de détails sur l'entrée au Danemark ici.

Nouvelle politique de masque sur les navires à passagers

DFDS a introduit une politique de masque qui suit la norme nationale la plus élevée. Ceci s'ajoute à nos nombreuses autres mesures qui visent à assurer la sécurité des passagers et des équipages.

COVID-19: Afin d'assurer le bien-être de nos passagers et membres d'équipage, DFDS a mis en place une politique de masque qui oblige tous les passagers et membres d'équipage de nos navires à passagers à porter des masques ou autres masques à l'enregistrement, tout en l'embarquement et lors du débarquement.

«Nous recommandons également à nos passagers de porter un masque facial lorsqu'ils se déplacent à bord», déclare Kasper Moos, responsable des activités passagers de DFDS.

La politique s'applique aux passagers à pied et en voiture, ainsi qu'aux chauffeurs de fret.

Les masques faciaux n'ont pas besoin d'être portés lorsque les clients sont dans leurs propres cabines ou assis dans les restaurants et respectent la distance sociale nécessaire.

Kasper ajoute: «Nous avons décidé d'introduire le niveau national le plus élevé sur toutes nos routes, même s'il dépasse les exigences locales. Nous allons bien sûr continuer nos nombreuses autres mesures pour empêcher le virus de se propager à bord, y compris des tests ciblés des membres d'équipage, un nombre réduit de passagers, la disponibilité de désinfectants pour les mains, la désinfection des points de contact et des routines sûres dans les restaurants et les bars. Il y a aussi beaucoup d'espace à bord pour maintenir la distance sociale nécessaire, et la nouvelle politique de masque devrait à mon avis fournir un environnement sûr qui permet à nos passagers de se détendre et de profiter de leur voyage.

DFDS a aidé les Britanniques à revenir

Grâce à l'augmentation des services aux passagers, DFDS a aidé de nombreux voyageurs britanniques à revenir avant l'entrée en vigueur des nouvelles règles de quarantaine pour les voyageurs en provenance de France et des Pays-Bas. Photo de John Bryant

Il faut du temps à un gros navire pour changer de cap, et encore plus de temps à une entreprise. Cependant, nos collègues de Channel n'en ont peut-être pas entendu parler. Lorsque le Royaume-Uni et ses gouvernements déconcentrés ont annoncé vendredi la semaine dernière que toute personne entrant au Royaume-Uni depuis la France et les Pays-Bas devrait être mise en quarantaine à partir du lendemain à 04h00, nos collègues étaient presque immédiatement prêts avec des traversées supplémentaires, des passagers supplémentaires. capacité et personnel de service supplémentaire à partir du vendredi soir.

«Nous avons également créé une gamme d'e-mails, de messages sur les réseaux sociaux, d'annonces sur Internet et d'autres moyens de communication pour informer nos passagers des règles de quarantaine et de la nécessité d'une réservation afin qu'ils ne soient pas pris au dépourvu», déclare Jesper Christensen, directeur des opérations. .

«Cela a si bien fonctionné que nous n'avons pas vu les longues files d'attente que nous avions craint, et à la fin nous avons pu aider ceux qui ont pris une décision de voyage très rapide à dépasser la date limite de mise en quarantaine. En fait, sur notre liaison Dieppe - Newhaven, le ferry est arrivé avec des passagers très satisfaits à bord seulement deux minutes avant la date limite », dit-il. «Nous n'aurions pas pu faire cela sans le fantastique soutien des ports français, à bord de nos ferries, - en fait, dans tous les départements concernés.

«Nous constatons toujours une augmentation des réservations. On estime qu'il y a plus de 100000 Britanniques sur le continent et beaucoup d'entre eux veulent rentrer chez eux suffisamment tôt pour avoir terminé leur quarantaine au moment où l'école ou le travail reprend.

Kasper Moos, responsable de la BU Short Routes and Passenger, ajoute: «Il s'agissait d'une performance de classe mondiale de la part de tous les associés à BU Channel et Passenger, du service à bord, en passant par l'équipage, l'administration, les opérations portuaires, les ventes, le marketing et le service client.»

Un œil attentif sur les itinéraires Oslo - Danemark

La récente augmentation du taux d'infection au COVID-19 à Copenhague et dans ses environs a été remarquée par l'Institut norvégien de santé publique (Folkehelseinstituttet), et nous attendons maintenant les résultats de la prochaine réunion du gouvernement norvégien sur le COVID-19 sur les changements possibles à leur voyage. orientation.

«Il y a un risque que la région de Copenhague soit incluse dans la liste des pays et régions dont les voyageurs devront s'isoler pendant 10 jours à leur arrivée en Norvège, et nous avons reçu de nombreuses questions à ce sujet de la part de collègues qui s'inquiètent de la situation. », Déclare Kasper Moos, responsable de la BU Short Routes and Passenger.

«Notre réponse simple est que nous ne savons pas ce qui va se passer - nous le faisons rarement pendant ces périodes de COVID-19. Mais nous garderons un œil très attentif sur les itinéraires et continuerons à surveiller les numéros de réservation, les ventes et le développement général pour voir s'il y a des développements auxquels nous devons réagir.

«Pour l'instant, nous pensons que nos mesures à bord, qui incluent désormais des masques pour le personnel, sont robustes et créent un environnement sûr pour nos passagers et nos collègues», dit-il.

Les nouvelles règles de quarantaine au Royaume-Uni posent un énorme défi

Photo de John Bryant

En raison de l'augmentation des taux d'infection aux Pays-Bas et en France, le Royaume-Uni a décidé de nouvelles orientations de voyage. Cela signifie que les passagers arrivant de ces pays et de certains autres pays au Royaume-Uni sont priés de se mettre en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée.

Surtout sur la Manche, cela a immédiatement provoqué une augmentation du nombre de passagers car beaucoup veulent rentrer avant 04h00 samedi lorsque les nouvelles règles de quarantaine entreront en vigueur.

DFDS a réagi immédiatement et a augmenté le nombre de départs et la capacité de passagers sur les ferries sur la Manche orientale pour les départs clés afin d'aider le plus grand nombre possible de ceux qui souhaitent rentrer au Royaume-Uni avant que les nouvelles règles ne s'appliquent.

«Nous avons également créé une gamme d'e-mails, de messages sur les réseaux sociaux, d'annonces sur Internet et d'autres moyens de communication pour informer nos passagers sur les règles de quarantaine afin qu'ils ne soient pas pris dans une mauvaise situation», déclare Kasper Moos, responsable de la BU Short Routes et passagers.

Il ajoute: «Nous avons décidé que nos passagers sur la Manche orientale et les liaisons IJmuiden - Newcastle peuvent modifier leurs réservations gratuitement jusqu'à 24 heures avant le départ, et offrent désormais également à nos passagers la possibilité de reporter leur voyage à septembre 2021 afin leur argent n'est pas perdu s'ils ne peuvent pas voyager.

«Ce sont des moments où les choses changent de jour en jour et d'heure en heure. Les nouvelles règles de quarantaine ne sont pas une bonne nouvelle pour nous, mais je suis extrêmement encouragé par la façon dont tout le monde a réagi à cela. À tout le monde dans le marketing, les ventes, les opérations et les services à bord, les ressources humaines - et tout le monde à Douvres, en France, à Newcastle et à IJmuiden: Je ne saurais trop vous remercier pour votre travail acharné et votre énorme réussite. Cela me rend vraiment fier et il soutient nos clients et profite à DFDS lorsque cela est vraiment nécessaire », déclare Kasper.

«Et j'espère que nous verrons bientôt le taux d'infection redescendre, donc la quarantaine devient inutile et les déplacements deviennent aussi faciles qu'ils devraient l'être.»

Redécouvrez la campagne Liberté pour le voyage des passagers

Maintenant que les premiers pays d'Europe envisagent à nouveau d'ouvrir leurs frontières pour les voyages internationaux, le marketing des passagers a lancé le Redécouvrez la campagne pour la liberté la semaine dernière au Royaume-Uni, Continent & Nordics, une première du genre dans l'industrie du ferry.  

Redécouvrir la liberté est une campagne en plusieurs phases et cette première phase vise à rassurer nos voyageurs en ferry de loisirs que nous avons préparés et que nous sommes prêts à les accueillir à nouveau pour des vacances reposantes dès que nous le pouvons.

Il s'adresse à nos propres clients sur le marché des ferries mais également aux clients d'autres formes de transport et met en évidence les propositions de vente uniques des voyages en ferry, y compris l'espace, l'air frais et les destinations vers lesquelles nous naviguons, qui peuvent toutes offrir des vacances à distance.

Un autre aspect important de la campagne est les mesures de sécurité qui ont été introduites à bord et qui sont partagées avec nos voyageurs de manière claire et concise pour les rassurer que le voyage en ferry est une option viable pour s'échapper.

Pete Akerman, directeur du marketing des passagers, a déclaré: «Nous avons été très occupés à communiquer avec nos clients concernant la perturbation des voyages et à maintenir notre audience sur les réseaux sociaux au cours de cette période.

C'est formidable de commencer à communiquer un message plus positif et de réchauffer nos clients et nos clients potentiels à voyager à nouveau, nous l'espérons très bientôt, à des fins de loisirs. Un grand merci à l'équipe marketing qui a travaillé sur ce sujet et aux nombreuses nuits tardives qui ont impliqué. »

La campagne est promue via les relations publiques, les médias sociaux, le courrier électronique et le site Web DFDS et vous pouvez voir le message ici https://www.dfds.com/en-gb/passenger-ferries/rediscover-freedom-with-dfds

La liaison Copenhague - Oslo reprend ses services le 25 juin

Pearl Seaways et Crown Seaways reprendront la navigation le 25 juin au départ de Copenhague et le 26 juin au départ d'Oslo

Suite aux annonces des gouvernements danois et norvégien concernant l'ouverture des frontières entre les deux pays, DFDS a décidé de reprendre les traversées entre Copenhague et Oslo. Les deux navires étant à terre à Copenhague, les premiers départs auront lieu le jeudi 25 juin de Copenhague et le vendredi 26 juin d'Oslo.

«Nous sommes très heureux de pouvoir enfin accueillir à nouveau nos passagers sur la route. Cependant, il y aura toujours des restrictions de voyage pour les clients de Norvège. Nous étudions comment ces restrictions doivent être interprétées et administrées.

Personnel et équipage minimum
«Ces restrictions de voyage et les services à bord réduits dictés par nos mesures COVID-19 signifient que nous commencerons avec le nombre minimum de personnel requis pour le démarrage opérationnel, et surveillerons de près le développement des réservations et changerons les effectifs à bord et à terre. si nécessaire.

Je suis désolé, car cela signifie que beaucoup d'entre vous resteront en congé temporaire pendant un certain temps », a déclaré Kasper Moos, responsable de BU Short Routes & Passengers.

Les membres d'équipage et le personnel à terre qui seront nécessaires pour démarrer les services en seront informés séparément très prochainement.

«Ceux d'entre vous qui n'ont pas de nos nouvelles cette semaine resteront en congé temporaire jusqu'à nouvel ordre. Cela est motivé par notre besoin de garantir que nous obtenons un service viable et de continuer à bénéficier des régimes de soutien nationaux. Cependant, je tiens à exprimer ma gratitude pour votre patience et votre soutien pendant les nombreuses semaines pendant lesquelles l'itinéraire a été suspendu », a déclaré Kasper.

Fera de notre mieux
«Je suis vraiment impatient de démarrer le service après cette longue période sans route entre Copenhague et Oslo, et je suis convaincu qu'ensemble, nous pouvons toujours garantir que nos passagers peuvent se détendre et profiter de leur voyage en mer tout en pratiquant la distanciation sociale. ," il ajoute.

Côte d'Opale à destination de Douvres-Calais désormais lancée en Chine

Côte d'Opale sentant l'eau sous la coque pour la première fois lors de son lancement aujourd'hui en Chine.

Aujourd'hui, nous pouvons partager un autre jalon de la nouvelle construction, qui pourrait particulièrement exciter nos collègues de la Manche. Côte d'Opale, la nouvelle construction de 3 100 mètres, destinée à notre service Douvres-Calais, a été lancée avec succès au chantier naval de Weihai - plus d'un mois plus tôt que prévu.

Stena RoRo sera le propriétaire et DFDS l'emmènera sur une location coque nue de 10 ans immédiatement après la livraison, prévue le 30 juin 2021 selon le plan d'origine.

Kasper Moos, vice-président et chef de BU Short Routes & Passenger, déclare: «Avec ses 214 mètres de long et sa capacité de 1000 passagers, la Côte d'Opale sera le plus long ferry de la Manche.»

«Contrairement aux autres ferries de la série de huit commandés par Stena, la Côte d'Opale n'a pas de cabines passagers en raison du court temps de traversée sur la Manche. La capacité supplémentaire optimisera l'expérience client avec des équipements supplémentaires garantissant aux passagers beaucoup d'espace pour se détendre, essayer des concepts alimentaires modernes et profiter d'une expérience de magasinage étendue. J'ai très hâte de présenter la Côte d'Opale à nos clients et de voir comment elle contribuera à renforcer et développer notre activité sur la Manche »

Jesper Aagesen, directeur de la construction neuve et des conversions majeures, a déclaré: «Le directeur principal du site, Jeppe Halkjær Pedersen, qui supervise également la construction des méga ferries de fret du chantier naval de Jinling, a assisté à la cérémonie pour représenter DFDS et jeter un coup d'œil à« notre »venue traversier."

Maintenant, la construction du ferry se poursuivra avec tous les travaux d'aménagement du logement et des installations.


Maintenant que la Côte d'Opale ressemble à un véritable ferry DFDS à l'extérieur, il est temps d'installer des meubles, des espaces intérieurs et d'autres équipements et systèmes.

La suspension des itinéraires de croisière est prolongée jusqu'au 17 juin

Crown Seaways et Pearl Seaways continueront d'être implantées à Copenhague. Il en va de même pour King Seaways et Princess Seaways à Amsterdam.

BU Short Routes & Passenger a prolongé la suspension de nos services Amsterdam - Newcastle et Copenhague - Oslo jusqu'au 17 juin.

«Notre capacité à reprendre la navigation est, comme vous le savez, très dépendante des mesures nationales de prévention de la propagation du virus COVID-19. «Si nos passagers ne peuvent pas traverser les frontières, nous ne pouvons pas naviguer et n'avons donc pas d'autre choix que de prolonger la suspension», explique Kasper Moos, responsable de BU Short Routes & Passenger.

«Nos collègues du service client travaillent maintenant dur pour informer nos clients à ce sujet, réorganiser les voyages et traiter les demandes.

«Nous sommes tous très impatients de recommencer à naviguer, et nous recevons même des demandes de passagers qui ont hâte de partir en mer avec nous. Cependant, nous ne pouvons pas faire grand-chose avant que les nations concernées aient rouvert les frontières pour les voyageurs et les touristes. Même si certains gouvernements ont indiqué qu'ils prendraient une décision à ce sujet avant la mi-juin, la patience est de mise car nous ne savons pas ce qu'ils décideront. Nous avons aussi besoin de tous les deux Le Danemark et la Norvège ouvriront leurs frontières avant que nous puissions commencer à naviguer sur la route Copenhague - Oslo. Il en va de même pour les Pays-Bas et le Royaume-Uni pour la liaison Amsterdam - Newcastle. »

«Comme nous l'avons indiqué plus tôt, des groupes de travail étudient déjà les changements qu'une opération post-Covid-19 nécessitera sur le marché et à bord. Mais une chose est sûre: à la réouverture des frontières, nous pouvons vous proposer l'un des moyens de transport les plus sûrs. Il y a beaucoup d'espace pour une distance sociale sur ces grands ferries, et les passagers ont leurs propres cabines. Nous continuerons bien sûr à respecter toutes les recommandations concernant l'utilisation des espaces publics et des restaurants, y compris les points de contact supplémentaires de nettoyage et de désinfection pour protéger la santé des passagers et des collègues. »

L'activité des passagers au temps de la couronne

Le marché des voyages internationaux a été la première victime de la crise des coronavirus. Le DFDS a rapidement adapté les opérations à bord aux mesures introduites par les gouvernements et recommandées par l'OMS et les autorités sanitaires nationales pour continuer à fonctionner. Cependant, comme les frontières se fermaient progressivement aux voyageurs, il n'y avait pas d'alternative à la suspension des traversées sur nos routes Copenhague - Oslo et Amsterdam - Newcastle et à réduire les opérations de passagers sur nos services de la Manche et en mer Baltique.

«Cela a été difficile pour nos équipages et notre personnel et beaucoup sont maintenant en congé temporaire. Par conséquent, en attendant que la crise des coronavirus passe, nous devons nous rappeler les avantages d'avoir à la fois des services de fret et de passagers. Nous l'avons vu en 2008, lorsque la crise financière a frappé nos volumes de fret, et notre activité passagers, moins touchée, a maintenu les résultats. Aujourd'hui, avec des services passagers considérablement réduits, nous voyons le fret continuer à fonctionner », déclare Peder Gellert, vice-président exécutif et chef de la division Ferry.

«Nous ne devons pas non plus oublier que nous avons une activité solide en Manche et en Baltique, car nous combinons à bord des services de fret et de passagers. Il ne fait aucun doute que cette combinaison rend les routes plus fortes et plus rentables qu'elles ne l'auraient été en tant que routes réservées au fret. Cela sera encore stimulé lorsque nous recevrons nos nouveaux ferries rouliers, qui sont en construction en Chine. Dans ce contexte, nos deux itinéraires de croisière, avec leur activité passagers bien plus importante, nous offrent une base solide pour développer l'activité passagers en adéquation avec les nouvelles tendances et les nouveaux modèles. Par conséquent, il est impératif que nous ayons des plans solides pour une reprise rapide de nos opérations passagers une fois que la crise des coronavirus se sera dissipée et que les frontières se rouvriront », dit-il.

Début de la planification de la réouverture des itinéraires de croisière

Kasper Moos, responsable des itinéraires courts et des passagers, a déjà mis en place une équipe pour commencer à planifier la réouverture de la BU de nos itinéraires Copenhague - Oslo et Amsterdam - Newcastle.

«Il existe de nombreuses incertitudes. Nous ne savons pas exactement quand les restrictions nationales de voyage seront levées et les marchés nous conviennent pour recommencer à naviguer. Malheureusement, cela peut prendre un certain temps. Nous devons également nous préparer au fait que le virus COVID-19 a changé les préférences et les comportements de nos clients. Par conséquent, l'équipe travaille à préparer les itinéraires pour tirer le meilleur parti du nouveau marché auquel nous pourrions être confrontés après la crise des coronavirus », explique Kasper.

«Nous n'anticipons pas de redémarrage brutal. Nous nous attendons plutôt à un démarrage progressif avec une concentration initiale sur certains groupes de passagers. Notre hypothèse est qu'au départ, il y aura une demande plus élevée pour les voyages de vacances et autres voyages que pour les voyages de croisière de courte durée avec des événements et des expériences à bord », dit-il.

«Même un redémarrage bien planifié, contrôlé et progressif ne supprimera pas toutes les incertitudes que la crise des coronavirus a créées - et continue de créer - pour nous. Mais ces deux routes ont été rentables et ont contribué positivement au Groupe avant la suspension, et notre point de départ est fantastique. La façon dont vous avez tous contribué à faire face à la situation lorsque nous étions encore en activité et la façon dont vous avez contribué à la fermeture de l'entreprise me montrent qu'en tant qu'équipe, nous sommes capables de démarrer rapidement une entreprise rentable. Comme je l'ai dit lorsque nous avons fermé la liaison Oslo - Copenhague: je pleure d'un œil parce que nous avons dû suspendre les routes, et je souris de l'autre œil car j'ai hâte de retourner travailler avec vous. »

Capacité de passagers nécessaire dans la Baltique
Comme pour la Manche, les services de ferry de la mer Baltique ont accompagné le trafic et ont besoin de leurs installations passagers pour cela.

«Lorsque les pays baltes ont introduit des restrictions d'entrée, nous avons vu un grand nombre de ressortissants baltes rentrer chez eux au début de la crise. En outre, les gouvernements baltes ont suivi la même tendance que les autres pays en permettant aux conducteurs de traverser la frontière pour maintenir des chaînes d'approvisionnement efficaces. Et avec un nombre réduit de voyageurs, nous utilisons la capacité de passagers inutilisée pour améliorer la façon dont nous accueillons les conducteurs - et ainsi limiter la propagation du virus », explique Anders Refsgaard, chef de BU Baltic.

Il déclare: «Je suis vraiment fier de tout le monde sur les routes de la mer Baltique, où la flexibilité de notre personnel nous a permis de maintenir un trafic important pendant longtemps. Et lorsque la frontière polonaise a produit de longues files d'attente de camions, nous avons démontré à quel point nos routes maritimes et nos installations pour passagers sont importantes pour relier les pays et les entreprises de la Baltique. Cela démontre également à quel point les capacités supplémentaires de passagers de nos nouveaux navires en provenance de Chine nous seront utiles dès leur arrivée. »

Newhaven - changements d'horaire de Dieppe

En raison de la situation persistante de Covid-19, la demande pour notre service Newhaven Dieppe a également diminué. Nous ajusterons donc temporairement notre horaire en réduisant notre fréquence.

Nous continuerons à naviguer afin de servir nos clients et chauffeurs de fret ainsi que les voyageurs ayant un besoin de transport essentiel. Un nouvel horaire réduit commencera à partir de samedi avec moins de départs le matin et le week-end. Notre personnel, nos équipages, nos comités d'entreprise et nos représentants syndicaux ainsi que le SMPAT ont tous été informés de ces changements.

Kasper Moos, vice-président et chef des activités de DFDS Short Routes and Passenger, déclare: «Notre service Newhaven - Dieppe continuera de fonctionner malgré la demande réduite car il est essentiel que nous soutenions nos clients de fret afin de maintenir les chaînes d'approvisionnement et qu'ils soient disponibles à ceux qui entreprennent des voyages essentiels.

«Et encore un énorme merci, de ma part et de toute l'équipe de direction, à tout le monde pour avoir si bien pris soin de nos clients et les uns des autres tout au long de ces semaines extrêmement difficiles. Nous avons hâte de revenir à l'horaire normal dès que les restrictions de voyage auront été levées », explique Kasper.

Calais Seaways s'immobilise

Calais Seaways

En raison de la situation persistante de Covid-19, la demande pour notre service Douvres - Calais a diminué. Nous ajusterons donc notre horaire et allons temporairement suspendre la voie maritime de Calais. La route continuera à naviguer avec une fréquence réduite afin de servir nos clients de fret et nos chauffeurs ainsi que les voyageurs ayant un besoin de transport essentiel.

Kasper Moos, vice-président et chef de l'activité DFDS Short Routes and Passenger, a déclaré: «Les traversées sur notre service Douvres - Calais continueront à un horaire réduit car nous avons l'obligation de continuer à servir nos clients de fret afin de maintenir les chaînes d'approvisionnement et ceux qui entreprennent des voyages essentiels. Cela est conforme aux recommandations du gouvernement visant à garantir la présence de denrées alimentaires et d'autres produits dans les rayons des supermarchés et la fourniture de produits permettant de faire tourner les roues dans l'industrie et les collectivités.

«Malheureusement, le changement de notre horaire aura un impact pour un certain nombre de collègues et nous sommes actuellement en dialogue avec le personnel, les équipes, le comité d'entreprise et les représentants syndicaux à ce sujet.»

«Il va sans dire que moi-même et toute l'équipe de direction sommes extrêmement fiers de la façon dont chacun a continué de prendre soin de nos clients et les uns des autres tout au long de ces semaines extrêmement difficiles. Maintenant, des conditions indépendantes de notre volonté ont entraîné une réduction de notre fréquence sur le service Douvres - Calais, mais j'ai hâte d'accueillir à nouveau tout le monde dès que la crise de Covid-19 sera sous contrôle et que les restrictions de voyage seront levées », explique Kasper.

DFDS suspend ses services à bord sur les routes UK - France

En raison de la situation de Covid-19, les liaisons entre le Royaume-Uni et la France ne sont pas en mesure de poursuivre la plupart de leurs activités de service à bord. Cela signifie que les bars, restaurants et magasins à bord seront fermés jusqu'à nouvel ordre. Les itinéraires poursuivront des traversées à haute fréquence afin de servir nos clients de fret et leurs chauffeurs ainsi que les voyageurs ayant un besoin de transport.

Suite à l'introduction de nouvelles mesures nationales visant à retarder la propagation du virus Covid-19, DFDS doit fermer des restaurants, bars, magasins et autres services à bord de nos routes Douvres - Calais, Douvres - Dunkerque et Dieppe - Newhaven ce week-end.

Kasper Moos, chef de l'activité DFDS Short Routes and Passenger, a déclaré: «Les traversées se poursuivront à une fréquence élevée car nous avons l'obligation de continuer à desservir nos clients de fret afin de maintenir les chaînes d'approvisionnement. Cela est conforme aux recommandations du gouvernement visant à garantir la présence de denrées alimentaires et d'autres produits dans les rayons des supermarchés et la fourniture de produits permettant de faire tourner les roues dans l'industrie et les collectivités.

«Malheureusement, la suspension des services à bord signifie qu'un certain nombre de collègues en mer et à terre seront renvoyés temporairement chez eux, et nous sommes actuellement en dialogue avec le personnel, les équipages et les représentants syndicaux ainsi qu'avec les autorités sur d'éventuels plans d'atténuation. les conséquences de cela. "

«Nous comprenons parfaitement les préoccupations que cela suscite parmi notre personnel. Mais alors que nous faisons ce que nous pouvons pour nous conformer aux nouvelles mesures et restrictions, nous essayons également de garder les roues en marche et en même temps de protéger notre entreprise tout au long de la crise.

«Il va sans dire que moi-même et toute l'équipe de direction sommes extrêmement fiers de la façon dont vous avez continué à prendre soin de nos clients et les uns des autres tout au long de ces semaines extrêmement difficiles. Maintenant, des conditions indépendantes de notre volonté ont temporairement mis fin à nos services à bord, mais je suis impatient de vous accueillir à nouveau dès que la crise de Covid-19 sera sous contrôle et que les restrictions de voyage seront levées », a déclaré Kasper.

Covid-19: le ferry Amsterdam - Newcastle suspendu

En raison de la situation Covid-19, la route du ferry Amsterdam-Newcastle sera temporairement suspendue. Les dernières traversées auront lieu le 21 mars au départ d'Amsterdam et le 22 mars au départ de Newcastle. DFDS est en consultation avec les équipages à bord et le personnel à terre sur les effets temporaires sur l'emploi.

Suite à l'introduction de nouvelles mesures nationales visant à retarder la propagation du virus Covid-19, DFDS suspend temporairement les traversées sur la route Amsterdam (IJmuiden) - Newcastle.

Les dernières traversées seront d'Amsterdam le samedi 21 mars et de Newcastle le dimanche 22 mars.

«Les clients ayant une réservation en sont informés individuellement, et nous avons décidé de continuer à naviguer encore quelques jours pour permettre aux voyageurs de rentrer chez eux», explique Kasper Moos, vice-président et chef de BU Short Routes & Passenger.

«Nous avions espéré pouvoir continuer la route sur la base d'une opération réduite. Cependant, la situation a évolué rapidement et les récentes mesures nationales visant à ralentir la propagation du virus, y compris les restrictions de voyage, ne nous donnent pas d'autre alternative que de suspendre les traversées jusqu'au 13 avril au minimum. »

Malheureusement, cela signifie également que nous devrons envoyer des équipes et du personnel à Newcastle et à IJmuiden jusqu'à ce que la route puisse être rouverte. Les membres d'équipage seront à bord pendant quelques jours pour préparer les navires à être déposés à IJmuiden. Nous avons informé toutes les personnes travaillant sur l'itinéraire de la situation et nous sommes actuellement en pourparlers avec les représentants syndicaux et les autorités nationales aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, au Danemark et en Allemagne à ce sujet et sur les plans possibles pour atténuer les conséquences sur le personnel. Nous pourrons informer les gens plus en détail la semaine prochaine. »

«Le fait que nous ayons pu naviguer et servir nos clients jusqu'à présent n'est dû qu'aux efforts fantastiques de nos collègues à bord et à terre. Ils ont continué à travailler et à entretenir nos clients dans des conditions extrêmement difficiles, et nous devons à chacun d'eux nos remerciements et notre gratitude. J'ai hâte d'accueillir à nouveau collègues et clients sur la route, dès que la crise de Covid-19 sera maîtrisée », a déclaré Kasper Moos.

COVID-19 affecte les services passagers: un aperçu

(Cet article a été publié le 17 mars. Dernière mise à jour le 11 juin)

DFDS continue d'exploiter nos horaires de traversier pour soutenir les communautés, assurer que les liens commerciaux vitaux restent ouverts et que les marchandises peuvent être livrées aux magasins et aux entreprises.

Les services de traversier restent en service dans la Manche et la mer Baltique. Les services de Copenhague-Oslo et d'Amsterdam-Newcastle sont actuellement suspendus.

Veuillez trouver ci-dessous un aperçu de l'état actuel des modifications apportées à nos itinéraires passagers et gardez un œil sur cela car nous mettrons à jour en permanence dès que nous déciderons des modifications:

Route

Statut actuel
Copenhague-Oslo Le service redémarrera de Copenhague le 25 juin 2020 et d'Oslo le 26 juin 2020

Amsterdam-Newcastle

Suspension du service jusqu'au 30 juin 2020 inclus

Douvres-Calais
Dover-Dunkirk

Navigation vers des horaires normaux pour le fret et ceux qui entreprennent des voyages essentiels

Bars, restaurants, magasins et salons fermés jusqu'à nouvel ordre, repas gratuit inclus pour ceux qui voyagent.

En raison des exigences de l'association médicale française, le port du masque facial est désormais obligatoire pour tous les passagers voyageant sur nos routes entre le Royaume-Uni et la France.

Conformément aux réglementations du gouvernement britannique, vous devez lire les derniers conseils de santé publique du Royaume-Uni et les obligations connexes pour entrer et séjourner au Royaume-Uni avant de voyager. Lire la suite ici.

Remarque: à partir du 8 juin 2020, tous les passagers sont tenus d'enregistrer leurs informations de contact, de voyage et d'adresse dans les 48 heures suivant leur arrivée au Royaume-Uni, en remplissant ce formulaire en ligne.

Détails sur l'entrée en France ici
Détails sur l'entrée au Royaume-Uni ici

Newhaven-Dieppe

Navigation vers des horaires normaux pour le fret et ceux qui entreprennent des voyages essentiels.

La capacité sur chaque voile est désormais réduite pour les passagers et uniquement disponible pour ceux qui voyagent dans un véhicule pour les voyages essentiels.

Bars, boutiques, cabines et salons fermés jusqu'à nouvel ordre.

En raison des exigences de l'association médicale française, le port du masque facial est désormais obligatoire pour tous les passagers voyageant sur nos routes entre le Royaume-Uni et la France.

Conformément aux réglementations du gouvernement britannique, vous devez lire les derniers conseils de santé publique du Royaume-Uni et les obligations connexes pour entrer et séjourner au Royaume-Uni avant de voyager. Lire la suite ici.

Remarque: à partir du 8 juin 2020, tous les passagers sont tenus d'enregistrer leurs informations de contact, de voyage et d'adresse dans les 48 heures suivant leur arrivée au Royaume-Uni, en remplissant ce formulaire en ligne.

Détails sur l'entrée en France ici
Détails sur l'entrée au Royaume-Uni ici

Kiel-Klaipeda

Navigation vers des horaires normaux pour le fret et ceux qui entreprennent des voyages essentiels.

La boutique, les bars et les restaurants sont maintenant ouverts.

Détails sur l'entrée en Lituanie ici
Détails sur l'entrée en Suède ici

Karlshamn-Klaipeda

Navigation vers des horaires normaux pour le fret et ceux qui entreprennent des voyages essentiels.

La boutique, les bars et les restaurants sont maintenant ouverts

Détails sur l'entrée en Lituanie ici
Détails sur l'entrée en Allemagne ici

Kappellskär-Paldiski

Hanko-Paldiski

Les départs se déroulent selon un horaire régulier (fret et passagers avec des véhicules qui ont un besoin essentiel de voyager).

Aucune réservation de passager privé ne sera effectuée sur la liaison Paldiski-Hanko au moins jusqu'au 14 juin 2020.

Sur la ligne Paldiski-Kapellskär, la réservation en ligne est ouverte.

Le bar, le restaurant et la boutique à bord sont désormais ouverts.

Détails sur l'entrée en Estonie ici
Détails sur l'entrée en Suède ici
Détails sur l'entrée en Finlande ici

La signification de «voyage essentiel» varie selon le pays d'entrée. Pour plus d'informations et des conseils du gouvernement local, veuillez consulter les liens ci-dessus ou nos FAQ ici.

Nos équipages à bord et à terre sont soumis à des mesures d'hygiène strictes, des désinfectants pour les mains sont disponibles partout et un nettoyage supplémentaire des points de contact est en cours.

En raison du nombre limité de passagers à bord de nos services, nous avons beaucoup d'espace pour garantir que des conseils sur l'éloignement social puissent avoir lieu. Nos ponts extérieurs sont également ouverts à l'utilisation.

Mesures COVID-19 sur les routes Royaume-Uni - France

Dover Seaways, et d'autres ferries sur les routes Royaume-Uni - France, navigueront avec des mesures et des précautions COVID-19 supplémentaires.

Pour ralentir la propagation du COVID-19 sur nos routes Royaume-Uni - France, plusieurs mesures sont mises en œuvre dont la réduction du nombre de passagers admis à bord et les précautions conseillées par l'Organisation mondiale de la santé. Il n'y a aucun changement aux horaires de navigation.

Au cours des derniers jours, le gouvernement français a pris des mesures importantes pour ralentirwn la propagation de COVID-19. TCes mesures sont des restrictions concernant le nombre de personnes rassemblées en un même lieu et la fermeture de bars, restaurants, musées, certains magasins et autres lieux jusqu'à nouvel ordre en France.  

Kasper Moos, vice Président et responsable de BU Short Routes & Passenger, déclare: «Til n'y a aucun changement à nos horaires de navigationÀ minimiser la propagation de COVID-19 et protéger la santé des voyageurs, nous avons réduited le nombre maximum de personnes autorisées à chaque passage par 50% sur notre itinéraires; Douvres – Calais, Douvres – Dunkerque et Newhaven – Dieppe jusqu'à au moins 6 Avril. La réservation de passagers reste ouverte car nous travaillons dur pour que les gens puissent rentrer chez eux et entreprendre les voyages essentiels." 

En plus, autres précautions à bord un dVisité par le World Health Organisation sont mis en œuvre qui comprend:  

  • Des distributeurs de désinfectant pour les mains sont installés partout sur le navire pour que nos passagers puissent les utiliser. 
  • Nettoyage supplémentaire continu des points de contact. 
  • Pas plus de 100 personnes dans chacun de nos sites à bord 
  • L'équipage des navires est soumis à des mesures strictes et à des exigences d'hygiène. 
  • Les navires disposent d'un stock de masques pour limiter la propagation de l'infection, si besoin est. 

«Nous nous engageons à faire en sorte que nos passagers bénéficient du meilleur service et de la meilleure expérience lorsqu'ils voyagent avec nous et nous continuerons de le faire pendant cette période difficile. période" dit Kasper. 

Il continue: "ONos routes entre le Royaume-Uni et la France sont aussi une partie importante des artères du commerce. nous volonté par conséquent continuer à fournir la fréquence et la capacité nécessaires pour que les biens essentiels puissent atteindre les magasins et les entreprises." 

Oslo - Des collègues de Copenhague renvoyés chez eux avec salaire

Grâce à l'aide danoise aux entreprises, les équipages de Pearl et Crown peuvent être renvoyés chez eux avec salaire. Un petit groupe de membres d'équipage se poursuivra afin de préparer les navires à être amarrés. Le personnel qui est renvoyé chez lui pour cotiser avec une semaine de congé annuel.

Comme annoncé vendredi dernier, Pearl Seaways et Crown Seaways seront installés à Copenhague. Ceci est une conséquence de la suspension temporaire des traversées sur la route Copenhague - Oslo en raison des restrictions d'entrée danoises et norvégiennes qui ont été introduites pour protéger les pays contre la propagation de Covid-19.

Naturellement, l’arrêt des navires a des conséquences majeures sur une route de ferry comme lieu de travail et comme entreprise. Par conséquent, nous sommes extrêmement soulagés que, en un temps record, les partenaires du marché du travail soient parvenus à s'entendre sur un plan d'aide qui bénéficiera grandement aux employés sur la route Copenhague - Oslo.

Le paquet d'aide, qui court actuellement jusqu'au 9 juin, signifie que la grande majorité des membres d'équipage peuvent être renvoyés chez eux avec salaire pendant la période d'arrêt.

Les membres d'équipage qui ne sont pas renvoyés chez eux doivent aider à préparer Pearl et Crown à être installés. Ils comprennent des parties des équipes d'exploitation et de restauration.

Les équipages en ont été informés aujourd'hui lors des réunions à bord.

Le personnel à terre est également touché
Les traversées annulées affecteront également les collègues à terre. Bien qu'il ait été extrêmement occupé d'adapter l'entreprise à des conditions qui ont changé d'heure en heure, tout en assurant une bonne communication avec les clients, il y aura progressivement moins de travail à terre. Par conséquent, certains des employés du terminal et du bureau de Copenhague seront également renvoyés chez eux avec salaire lors de la fermeture temporaire de l'itinéraire. Nous vous fournirons plus d'informations à ce sujet dès que possible.

Contributions des employés
Le gouvernement danois et les partenaires du marché du travail ont convenu que ceux qui sont renvoyés chez eux avec un salaire doivent eux-mêmes contribuer en prenant une semaine de congé annuel et qu'ils doivent également être disponibles pour être rappelés au travail lorsque le besoin s'en fait sentir.

Je suis incroyablement heureux que nous puissions ainsi interrompre le travail jusqu'à ce que la situation se soit normalisée. Je voudrais également saisir cette occasion pour vous remercier tous à bord et à terre qui ont veillé à ce que nos navires naviguent régulièrement et en toute sécurité, et les clients ont reçu le bon service normal, même dans les conditions très difficiles de la crise de Covid-19. .

Meilleures salutations
Torben Carlsen
PDG

COVID-19: DFDS suspend ses mini-croisières

Alors que les gouvernements mettent en œuvre de nouvelles mesures COVID-19, DFDS suspend les mini-croisières sur la route Amsterdam-Newcastle. La navigation continue à des fins de transport. Sur la photo, King Seaways.

 

DFDS suspendra temporairement toutes les mini-croisières jusqu'au 6 avril au moins. Les réservations de mini-croisières jusqu'à cette date seront annulées et un crédit de voyage sera émis pour une future navigation.

Au cours des derniers jours, le gouvernement néerlandais a pris un certain nombre de mesures importantes dans le cadre des efforts visant à empêcher la propagation de COVID-19.

Ces mesures comprennent des restrictions concernant le nombre de personnes rassemblées en un seul endroit et la fermeture de tous les bars, restaurants, musées, certains magasins et autres lieux jusqu'à nouvel ordre aux Pays-Bas.

À la suite de ce DFDS suspendra temporairement toutes les mini-croisières avec effet immédiat jusqu'au 6 avril au moins. Les réservations de mini-croisières jusqu'à cette date seront annulées avec effet immédiat et un crédit de voyage sera émis pour une future navigation.

Le service Amsterdam Newcastle continuera de naviguer à des fins de transport et les réservations resteront disponibles. À bord de notre service, nous avons déjà pris des mesures importantes pour empêcher la propagation du coronavirus / COVID-19, notamment:

• Des distributeurs de désinfectant pour les mains sont installés partout sur le navire pour nos passagers.
• Nettoyage supplémentaire continu des points de contact.
• Buffet de nourriture maintenant servi aux passagers par notre personnel
• Pas plus de 100 personnes dans chacun de nos sites à bord
• L'équipage des navires est soumis à des mesures strictes et à des exigences d'hygiène.
• Les navires disposent d'un stock de masques pour limiter la propagation de l'infection, si besoin est.

Comme vous le savez, nous avons également pris toutes les précautions conseillées par l'Organisation mondiale de la santé pour minimiser la propagation du coronavirus / COVID-19 afin de protéger la santé des voyageurs.

Les clients recevront aujourd'hui un e-mail à ce sujet.

Kasper Moos, vice-président et chef des passagers

Covid-19: la liaison Copenhague - Oslo suspendue

De nouvelles mesures nationales pour retarder la propagation de Covid-19 signifient que nous devons suspendre temporairement la route Copenhague-Oslo.

 

Suite à l'introduction de nouvelles mesures nationales visant à retarder la propagation du virus Covid-19, DFDS suspend temporairement les traversées sur la route Copenhague-Oslo.

«Nous avions espéré pouvoir continuer avec les changements que nous avions introduits pour respecter les mesures du gouvernement danois, mais maintenant le gouvernement norvégien a introduit des mesures qui signifient que les passagers devront mettre en quarantaine pendant 14 jours à leur entrée en Norvège s'ils ont été à l'extérieur les pays nordiques après le 27 février. Nous comprenons parfaitement les précautions qui ont des objectifs sanitaires et sociaux importants. Afin d'être à la hauteur de nos responsabilités pour soutenir les mesures, nous ne voyons aucune alternative pour suspendre les traversées jusqu'au 1er avril au minimum », a déclaré Kasper Moos, vice-président, Short Routes & Passenger.

Le dernier départ de Copenhague sera le samedi 14 mars, tandis que le dernier départ d'Oslo sera le dimanche 15 mars.

«Nous devons continuer pendant quelques jours pour nous assurer que les clients qui ont été en vacances de ski en Norvège ou en ville au Danemark disposent d'un délai raisonnable pour rentrer chez eux ou modifier leurs plans de voyage», dit-il.

Les employés concernés seront informés dès que possible

Anne-Christine Ahrenkiel, Chief People Officer, déclare: «Malheureusement, avec cette suspension temporaire de route, nous ne pourrons pas éviter que cela n'impacte nos collègues à bord. Nous en sommes vraiment désolés. Notre personnel qualifié et dévoué a travaillé dur pour garantir que l'itinéraire a pu se poursuivre jusqu'à présent et que nos clients ont pu profiter d'une bonne expérience de voyage, même dans les conditions très difficiles dans lesquelles ils ont travaillé au cours des dernières semaines et mois."

«Nous devons informer de la fermeture de l'itinéraire maintenant afin que nos clients aient la possibilité de modifier leurs plans de voyage. Malheureusement, cela signifie que nous n'avons pas encore eu l'occasion d'évaluer ce que cela signifie exactement pour chaque employé. Nous sommes maintenant en contact avec les syndicats et les représentants du personnel concernés pour trouver les meilleures solutions possibles à la situation difficile, et nous informerons bien sûr les employés concernés dès que nous le pourrons », dit-elle.

Les clients sont informés

DFDS travaille maintenant dur pour contacter les clients qui ont réservé un voyage au cours de la période pour informer de la suspension de l'itinéraire.

 

Accent commercial sur le secteur public

DFDS reconnu comme un lieu de conférence compétitif: l'équipe commerciale danoise a souligné l'offre au secteur public danois lors de la convention IKA (association des agents des marchés publics) à Copenhague. Photos: Directeurs des ventes et des grands comptes Bente Poppelhøj Nielsen et Anders Christensen.

 

Avec une concentration commerciale accrue sur le secteur public danois, notre équipe commerciale danoise de Passenger a participé en tant qu'exposants à la convention annuelle de l'IKA à Copenhague les 26 et 27 février, à l'hôtel Tivoli.

Lors de la conférence annuelle, l'équipe commerciale a présenté des produits spéciaux pour la conférence et des forfaits d'événements groupés spécialement conçus pour des segments clés du secteur public.

Bente Nielsen, Sales & Key Account Manager, déclare: «Notre équipe a proposé des visites virtuelles de nos navires, grâce à notre nouvel outil de réalité virtuelle, qui s'est révélé être un excellent moyen de montrer notre offre à bord et de façonner nos perceptions.

«Nous avons profité de l'occasion pour recueillir des informations importantes sur les exigences d'approvisionnement directement auprès des délégués. Nous avons été satisfaits du grand intérêt pour nos produits et de la reconnaissance claire que les ferries de DFDS sont une alternative solide aux solutions de conférence plus traditionnelles - en particulier pour les conférences qui recherchent des niveaux élevés de concentration, d'efficacité et de réseautage social parmi les participants.

Le forfait de conférence sur le thème de la RSE a suscité l'intérêt

Anders Christensen, Sales & Key Account Manager, déclare: «Notre forfait de conférence groupé qui comprenait un élément RSE et environnemental à Oslo était particulièrement intéressant pour les délégués. Comme Oslo était la capitale verte européenne en 2019, cela offre l'occasion de pimenter une réunion avec une excursion à thème à Oslo concernant les objectifs de développement durable des Nations Unies. Nous élargissons encore plus notre stratégie envers le secteur public, car DFDS semble être un excellent match et se démarque des concurrents. »

Les chefs améliorent leurs connaissances sur le poisson

Le jeudi 26 février, nos chefs de King Seaways ont eu l'occasion de visiter et de s'entraîner avec Nico d'Eco-Seafood qui possède une poissonnerie très proche du port où King Seaways est amarré.

«Il n'y a aucun doute sur la passion que Nico met dans son métier. Son intérêt pour le poisson et les fruits de mer remonte à son enfance et a depuis lors réussi l'entreprise de son père », explique Peter Shlaimon, sous-chef à bord de King Seaways.

Nico a partagé des histoires sur les routines quotidiennes dans la boutique tout en grandissant et a souligné l'importance des enseignements de son père pour lui.

«Nous avons la chance d'avoir un fournisseur avec des générations de connaissances derrière lui. Nico est bien connu aux Pays-Bas et est impliqué dans le commerce du poisson dans tout le pays où il achète aux enchères chaque fois qu'il peut en obtenir un bon prix », explique Jørn Vase, responsable commercial à bord de King Seaways.

Il poursuit: «La qualité de ce que nous servons est très importante pour nous, et Nico fournit à King and Princess Seaways des fruits de mer de qualité depuis plus de 15 ans. De plus, nous sommes très heureux que l'activité de Nico soit à la fois certifiée MSC et ASC, ce qui signifie que leur poisson est pêché ou élevé de manière durable. »

Les chefs étaient très satisfaits des choses que Nico a montrées et rapporteront les connaissances nouvellement acquises à King Seaways.


Nico d'Eco-Seafood en train de partager ses connaissances sur le poisson et les fruits de mer avec nos chefs à bord de King Seaways

Rencontre inspirante des passagers à Klaipeda

Les visiteurs et les hôtes ont apprécié un bon dîner et la bonne compagnie

Les 18 et 19 février, Casper Puggaard, Directeur Global Sales & Customer Care; Richard Stone, chef des ventes sur le terrain; Janet Donaldson, responsable des opérations commerciales; Lucas Kragh, directeur de la gestion des revenus et des revenus et Martine Balslev, responsable des revenus par intérim, ont effectué un voyage de deux jours pour rendre visite à nos collègues de Klaipeda. dans leur nouveau bureau.

Le but du voyage était avant tout de présenter Janet, récemment promue, et Richard aux itinéraires baltes afin qu'ils puissent obtenir des informations pertinentes pour le développement de la stratégie de vente. Acquérir des connaissances sur le paysage concurrentiel dans la région était également un sujet important.

Lucas s'est joint à lui en tant que point de contact passager pour Robertas Kogelis, directeur, Opérations des terminaux et ventes à bord, et Martine s'est également jointe en raison de sa récente nomination en tant que Revenue Manager pour les routes de la Baltique.

Casper dit: «Avec notre nouvelle structure fonctionnelle mondiale, il est important que nous nous rencontrions de temps en temps pour assurer l'alignement sur les stratégies et l'orientation quotidienne en général. Les e-mails hebdomadaires et les sessions Skype avec utilisation de la vidéo nous emmènent en quelque sorte, mais lorsque vous plongez profondément dans la stratégie et les moyens d'améliorer la collaboration, il est toujours agréable de se rencontrer face à face. Nous avons beaucoup appris sur les routes de la Baltique et nous avons tous apprécié les discussions ouvertes et fructueuses. »

Robertas déclare: «Ce fut un grand plaisir d'accueillir nos collègues Short Routes & Passenger à Klaipeda. Je fais confiance aux précieuses contributions et présentations de notre équipe de spécialistes locaux qui ont fourni d'excellentes informations sur l'environnement commercial de la Baltique à nos visiteurs, en particulier à Richard et Janet.
La région de la mer Baltique est un marché passionnant avec à la fois un paysage concurrentiel solide et des opportunités inspirantes avec Sirena Seaways à venir en avril et les projets de nouvelles constructions en 2021.
Parallèlement à des discussions approfondies sur les principaux objectifs et défis commerciaux, nous avons également profité de cette visite comme une occasion parfaite pour nous tous à Klaipeda: ventes, service à la clientèle, marketing et embarquement, pour nous réunir et profiter d'un délicieux dîner au restaurant Friedrich's. "

Passager pour implémenter Agile autour des équipes principales pour améliorer les performances

Declan Walsh et Kasper Moos ont travaillé avec Passenger pour mettre en place des structures allégées et agiles qui favorisent un excellent travail d'équipe, une productivité améliorée et des délais de commercialisation plus courts.

 

L'organisation Passenger est pleinement impliquée dans la stratégie Win23, et maintenant avec une nouvelle structure agile pour augmenter la productivité et augmenter les revenus.

Declan Walsh, directeur du développement commercial et de la stratégie et DIO et Kasper Moos, vice-président et chef de BU Short Routes & Passenger ont travaillé avec l'organisation plus large des passagers pour mettre en place des structures allégées et agiles. Le concept est bien connu et l'idée générale est que cela mène à un excellent travail d'équipe, à une productivité améliorée et à des délais de commercialisation plus courts.

Équipes centrales travaillant sur de petits projets

Les structures sont construites autour d'équipes centrales pour Copenhague - Oslo, Amsterdam - Newcastle, Baltic Routes et Eastern Channel, avec Western Channel en cours. Comme le montre l'illustration ci-dessous, ces équipes centrales ont des responsabilités transversales pour relever les défis et les problèmes sur leurs itinéraires sans intervention de la part de la gestion des passagers.


Declan Walsh: «Nous faisons évoluer les responsabilités de ces équipes centrales afin qu'elles soient également responsables de la définition des objectifs de développement et du déploiement des ressources.»

 

Les objectifs de développement sont de petits projets étroitement définis qui amélioreront la proposition pour un itinéraire donné, et dans certains cas pour le passager dans son ensemble. Les projets durent de quatre à huit semaines et les personnes sont généralement affectées à leur travail un jour par semaine en parallèle de leurs tâches habituelles.

«Le résultat peut être une nouvelle stratégie. D'autres fois, il peut s'agir d'une nouvelle proposition pour un micro-segment cible prioritaire, et dans d'autres cas, il peut s'agir d'une analyse ou d'un outil qui permet une meilleure prise de décision », explique Declan.

Lorsqu'un objectif de développement est atteint, il est remis à l'équipe principale afin qu'elle puisse évaluer et tester la valeur qui peut être générée à partir de l'objectif de développement, ce qui se traduit par une contribution Win23 qui est suivie de la même manière que les autres initiatives Win23.

Exemple: projet de route Copenhague - Oslo

Le vice-président et directeur de BU Short Routes & Passenger Kasper Moos déclare: «Le projet achevé Copenhague - Oslo: les seniors au premier et quatrième trimestres en est un parfait exemple. L'objectif était d'utiliser la capacité inutilisée pendant la semaine à Copenhague - Oslo au T1 et au T4, et les seniors sont l'un des rares micro-segments qui peuvent voyager lorsque cette capacité est disponible. »

L'objectif de développement a été dirigé par le directeur de campagne principal Rikke Welløv avec des membres de l'équipe OBS, PDM et Partnership, qui ont alloué 20% de leur temps en un mois et ont travaillé ensemble de manière colocalisée deux demi-journées par semaine.

Rikke déclare: «Le travail comprenait la réalisation d'enquêtes auprès des clients pour déterminer ce que veut ce micro-segment, puis la conception de propositions et de campagnes de soutien. Le résultat de ce travail est en cours de test afin que nous puissions voir quel impact cela pourrait avoir sur la stratégie Win23. »

Devenir des données pilotées par Google

Pour attirer l'attention des clients, vous devez être personnel, précis et stratégique dans vos efforts marketing. Une énorme quantité de données est disponible, cependant, leur utilisation efficace est la clé d'un marketing réussi.

Mardi dernier, l'équipe de marketing des passagers a accueilli Google à Newcastle pour un atelier dédié à devenir plus compétent en ce qui concerne les données collectées et à aider à construire une approche véritablement centrée sur le client de nos initiatives et activités. Parmi les autres sujets abordés figuraient la réflexion future sur les voyages et les paysages numériques, un regard sur les technologies innovantes et la manière dont le fait d'être entièrement connecté a un impact sur l'industrie du voyage.

Sophie Hoult, responsable du marketing d'acquisition, déclare: «Nous voulons placer nos clients et nos données au cœur de nos décisions. Pour ce faire, l'un des consultants analytiques principaux de Google a exploré les données collectées par l'équipe de marketing des passagers et a donné un aperçu des publics exacts et comment placer chaque public clé au centre d'un flux de communication personnalisé. Cela nous permet de transmettre le bon message aux bonnes personnes au bon moment. »

Au cours des 12 prochains mois, divers spécialistes de Google reviendront pour une série de mini-ateliers. Ils visent à améliorer nos activités créatives, l'expérience client et l'utilisation des données dans les futurs efforts de marketing de DFDS. Ces ateliers soutiendront également notre stratégie Win23.

Pete Akerman, directeur du marketing passagers, a déclaré: «Ce fut un plaisir d'accueillir des collègues du siège européen de Google, et nous sommes très heureux des résultats du premier atelier. Notre approche globale des passagers et notre partenariat avec Google nous permettent d'accéder à un niveau plus élevé d'informations sur les voyages et aux technologies émergentes, ce qui améliore notre efficacité et nos performances marketing lors du ciblage des publics concernés. Nous attendons avec impatience les nombreux ateliers suivants. »