L'accord maintient le ferry d'Oslo en mouvement

Le syndicat Metal Maritime et DFDS se sont mis d'accord sur une solution négociée pour la plupart des employés des deux ferries d'Oslo. L'accord garantit que les ferries peuvent continuer à opérer sur cette route, malgré les règles de quarantaine norvégiennes entraînant une diminution du nombre de passagers. Malheureusement, 26 serveurs seront redondants.

Covid-19 a eu un impact sévère sur les liaisons Copenhague-Oslo et Frederikshavn-Oslo de DFDS. La modification des restrictions d'entrée danoises et norvégiennes a entraîné une fluctuation et une baisse du nombre de passagers. Plus récemment, une exigence de quarantaine de 14 jours pour les personnes entrant en Norvège depuis la région de la capitale du Danemark a fait chuter le nombre de passagers.

À présent, DFDS et le syndicat danois Metal Maritime ont conclu un accord sur la réduction du nombre de tours à bord et une réduction de salaire de 17,5% sur une période de quatre mois pour leurs membres à bord. Ce groupe constitue la majorité de l'équipage des deux navires sur les routes, Pearl Seaways et Crown Seaways.

«C'est un accord très important pour les ferries. Cela nous aide à réduire les coûts et à maintenir Pearl et Crown en activité au cours des prochains mois difficiles, en garantissant des emplois et des opportunités de voyage en Norvège dans des conditions difficiles sans précédent », déclare Kasper Moos, vice-président et chef de l'unité commerciale Short Routes and Passenger chez DFDS.

«Malheureusement, un certain nombre de conditions diffèrent pour les serveurs à bord, et il n'a donc pas été possible de conclure un accord similaire avec leur syndicat 3F. Nous sommes tristes de dire que cela signifie que nous devons dire au revoir à 26 des 68 serveurs sur la route », déclare Kasper Moos.

«Même si l'accord signifie que nous pouvons maintenir la route en service et garantir de nombreux emplois à bord et à terre, nous devons reconnaître que cela a un prix. Nous sommes désolés de devoir dire au revoir à 26 membres d'équipage qui ont déployé de gros efforts pour sécuriser le service et l'itinéraire à travers une période très difficile. D'un autre côté, nous sommes reconnaissants d'avoir pu trouver une solution avec Metal Maritime qui signifie que nous gagnons du temps supplémentaire jusqu'à ce que la situation, espérons-le, s'améliore », déclare Kasper Moos.

Suite à la fermeture temporaire de la route du 15 mars au 25 juin, la route a été rouverte avec une nouvelle structure de navigation. Cela signifiait que les navires accostaient également à Frederikshavn en route entre le Danemark et la Norvège, de sorte que les navires desservaient également la route Frederikshavn-Oslo. Et avec un accent plus marqué sur les passagers ayant des besoins de transport et les clients de fret, la réouverture a eu lieu avec un équipage considérablement réduit.

«Cette stratégie a grandement contribué à maintenir les navires en navigation, et avec le dernier accord avec Metal Maritime, nous avons pu trouver une solution commune à un grand défi - nous en sommes fiers chez DFDS», déclare Anne-Christine Ahrenkiel, Directeur des ressources humaines.

9 septembre 2020