La diversité a changé l'EMT

Une entreprise diversifiée est une entreprise solide, et nous visons à avoir au moins 30% collègues féminines dans DFDS d'ici 2023. La question de la diversité et de l'inclusion était une priorité à l'ordre du jour de la Conférence de gestion de cette année et le résultat était à la fois des initiatives concrètes pour augmenter la part des femmes ainsi que les engagements de l'EMT sur la façon dont ils contribueront à rendre DFDS encore plus diversifié. Voici ce qu'ils disent.

«Une entreprise diversifiée est une entreprise solide, mais nous avons un chemin à parcourir en matière de genre. À l'heure actuelle, nous sommes environ 251 femmes TP1T - beaucoup plus sur terre qu'en mer. Nous travaillons pour atteindre notre objectif de 30% femmes dans DFDS d'ici 2023 et l'EMT respecte déjà cet engagement. Je m'engage à en faire une priorité élevée et à garder les managers responsables non seulement de la diversité des genres, mais aussi du comportement inclusif au sens large », déclare le PDG Torben Carlsen.

 

Nous ne voulons pas manquer

Lors de la conférence de gestion de cette année, des managers de toute l'entreprise ont proposé des moyens concrets d'augmenter la part des femmes parmi nous. «Ils ont souligné que ce n'est pas quelque chose de bien à faire, c'est quelque chose qui attirera les talents, améliorera la dynamique d'équipe et nous aidera à prendre des décisions plus solides. Si nous sommes tous pareils, nous aurons du mal à comprendre les besoins des personnes - des clients - qui sont différents de nous, et nous passerons à côté de perspectives qui pourraient finalement aider à renforcer et à développer notre entreprise et notre culture », déclare le directeur de la RSE. Sofie Hebeltoft.

«Nos gestionnaires ont accueilli favorablement l'accent mis sur la diversité et l'inclusion et ont fourni une gamme de suggestions pratiques sur la manière d'atteindre l'objectif 30%. Nos vice-présidents ont pris des engagements personnels et travaillent à les concrétiser. Dans la Division des ressources humaines, nous travaillons en partenariat avec nos collègues de DFDS pour les aider à mettre en œuvre leurs idées et suggestions », déclare Anne-Christine Ahrenkiel, directrice des ressources humaines.

 

La diversité est plus que le genre

«J'ai vu à quel point la diversité a changé la dynamique de l'équipe de direction», déclare Peder Gellert, vice-président exécutif de la division Ferry. «Et avec la diversité, je ne parle pas seulement des femmes. Nous sommes bien sûr passés d’être tous hommes, tous blancs, d’âge similaire, à maintenant quatre hommes et deux femmes, mais ce n’est pas la seule chose qui a changé. La diversité est plus que le genre. Ce sont aussi des origines - Rune, Karina et Anne-Christine viennent toutes d'autres industries que l'expédition et le transport. Cela apporte différents angles et expériences dans nos discussions et nous aide à voir les choses différemment », dit-il.

«Niklas, Torben et moi travaillons tous dans ce secteur depuis plus de dix ans et avons tendance à voir les choses sous le même jour. Souvent, lorsque nous discutons de sujets plus stratégiques - où va l'entreprise, que devons-nous faire - les «nouveaux arrivants» à l'EMT peuvent apporter des exemples de la façon dont ils ont travaillé ou de quelque chose qu'ils ont essayé dans leurs lieux de travail précédents. Cela aide à encadrer la situation d'une autre manière et nous fait voir de nouvelles opportunités. Je m'engage à faire de la diversité et de l'inclusion une priorité dans la division Ferry et j'ai l'intention de travailler activement avec mes rapports sur des projets qui servent cet agenda. »

 

Où sont les femmes développeurs?

Dans le domaine de la technologie et de l'innovation, Rune Keldsen, directrice de la technologie, considère que le recrutement de candidates dans les domaines du développement, de l'architecture et des opérations est un défi. «Les chiffres parlent d'eux-mêmes lorsqu'il s'agit de savoir où se trouve le plus grand potentiel d'amélioration», déclare Rune. «Dans mon équipe de direction, avec les scrum masters, les chefs de produit et les chefs de projet, nous sommes proches ou supérieurs à 30% femmes. Dans le développement et l'architecture back-end et frontend, il est inférieur à 5%. Je m'engage à faire ce que je peux pour augmenter le nombre de candidats divers, comme parler dans les universités et faire savoir aux gens qu'il n'est pas nécessaire d'être un homme blanc pour travailler dans la technologie. Nous travaillons également à améliorer la façon dont nous rédigeons nos offres d'emploi, pour nous concentrer davantage sur la valeur et les parcours clients plutôt que sur l'utilisation du langage nerd profond, pour nous ouvrir à un groupe cible plus large. En ce qui concerne les nationalités, la culture, les antécédents et les personnalités, T&I est une organisation extrêmement diversifiée.

Le reste de l'EMT s'est engagé à ce que leurs divisions se diversifient également. La directrice des ressources humaines, Anne-Christine Ahrenkiel, dirige constamment le programme de diversité et renforce son équipe pour être en mesure de fournir des données pour suivre les progrès. La CFO Karina Deacon encouragera et soutiendra le développement d'une approche de mentor dans DFDS et sera elle-même mentor. Le vice-président exécutif des divisions de la logistique Niklas Andersson s'est également pleinement engagé à faire tout ce qu'il peut pour pousser la part des femmes dans la logistique à 30%.

Plus d'informations à venir.

 

Équipe de direction exécutive de DFDS

De gauche:

Torben Carlsen (directeur général)

Karina Deacon (directrice financière)

Peder Gellert (vice-président exécutif, division Ferry)

Niklas Andersson (vice-président exécutif, division logistique)

Anne-Christine Ahrenkiel (Directrice des ressources humaines)

Rune Keldsen (directeur de la technologie)

10 novembre 2020