Résultats du premier trimestre: Bénéfice d'exploitation 10% en baisse par rapport au premier trimestre de l'année dernière

Tel est le contenu d'un communiqué de presse qui sera bientôt publié sur DFDS.com.

Résultats du premier trimestre de DFDS: traverser une pandémie
Le résultat d'exploitation de DFDS pour le premier trimestre 2020 a été affecté par la pandémie de coronavirus qui a affecté notre activité à partir de mars et a entraîné une baisse des revenus de 1%. Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 610 millions de DKK, soit une baisse de 10% par rapport au premier trimestre de l'année dernière.

"La principale raison de la baisse des revenus et du résultat a été les restrictions de voyage entre les pays qui ont forcé DFDS à suspendre les traversées sur les routes de croisière Amsterdam - Newcastle et Copenhague - Oslo et à les limiter aux chauffeurs routiers et aux voyages essentiels sur d'autres routes à partir de la mi-mars, », Explique Torben Carlsen, PDG de DFDS.

Les routes de fret continuent
Toutes les autres liaisons du réseau de ferrys de DFDS en mer Baltique, en Méditerranée, en mer du Nord et en Manche continuent de desservir nos clients du fret.

«Nous sommes très heureux que les gouvernements de notre région aient gardé les frontières ouvertes pour le trafic de fret et les chauffeurs routiers pour que les chaînes d'approvisionnement et la production continuent de fonctionner et que les vivres et autres fournitures soient disponibles dans les magasins. Cela nous a permis de continuer à servir nos clients.

«Nous avons introduit toutes les mesures recommandées pour protéger nos employés, partenaires et clients contre la propagation du virus, et pour nous assurer que nous pouvons continuer à fonctionner et à respecter nos obligations envers nos clients et les communautés que nous desservons», dit-il.

Capacité rapidement adaptée
Malgré l'ouverture des frontières aux échanges, les volumes d'échanges ont été affectés par la suspension temporaire des installations de production, comme dans les industries automobile et textile, et le stockage étant progressivement rempli. Cela signifie que DFDS a également connu une baisse modérée des volumes de fret sur nos ferries et dans notre réseau logistique à terre.

«Heureusement, nous avons la flexibilité de réduire notre capacité à baisser rapidement les volumes en suspendant les navires. Actuellement, 17 des plus de 50 navires sont désarmés. En outre, nous sommes reconnaissants des programmes d’appui fournis par le gouvernement. Cela nous a permis d'aller plus loin (licencier temporairement, éd.) environ 2 800 collègues pour réduire les coûts et apporter le DFDS en toute sécurité pendant la pandémie », dit-il.

Préparé financièrement
En plus de ses propres ressources financières, DFDS a obtenu le financement nécessaire auprès des banques et dispose des liquidités nécessaires pour assurer la sécurité de l'entreprise pendant la crise.

«Il est particulièrement difficile de prédire l'avenir lors d'une pandémie. Cependant, nous estimons que les résultats du DFDS en termes d'EBITDA descendront très probablement vers 2 milliards de DKK pour l'année entière au cours de cette année très exceptionnelle et imprévisible.

«J'espère que la pandémie sera bientôt maîtrisée et que nous pourrons également accueillir bientôt des passagers à bord de nos ferries. Nous avons introduit toutes les mesures recommandées pour empêcher la propagation du virus, et il y a beaucoup d'espace pour maintenir l'éloignement social des autres personnes. Les restaurants, les cafés et les industries du divertissement à terre bénéficieront certainement des affaires supplémentaires que les visiteurs étrangers pourraient leur apporter. »

 

7 mai 2020