MASH commence à produire de l'huile

Jakob Steffensen, responsable de l'innovation et des partenariats, et son équipe ont des nouvelles de MASH Energy. Le biocarburant fabriqué par la société à partir de sous-produits de l'agriculture doit être testé par Alfa Laval.

 

Il n'y a pas si longtemps, nous avons partagé la bonne nouvelle que DFDS avait pris une participation dans la start-up MASH Energy, qui produit du biocarburant à partir de déchets agricoles.

Depuis lors, les choses se sont développées et les travaux vont bon train. Le pétrole est actuellement produit avec un réacteur en Inde construit par MASH. Nous travaillons sur le prochain défi, la mise à l’échelle, afin de produire suffisamment d’huile pour qu’il soit réalisable pour les moteurs de navires.

Nous écoutons nos marins

Nous dialoguons également avec nos gens de mer à propos de leurs préoccupations et de la manière d’utiliser le carburant sur Pearl Seaways, où nous le testerons.

Les préoccupations incluent: Si la faible viscosité du biocarburant rend difficile le remplacement du carburant à faible teneur en soufre que nous utilisons aujourd'hui, et si le biocarburant aura des effets néfastes à long terme sur les équipements de la machinerie.

«Nous sommes très reconnaissants du soutien que nous avons reçu de nos collègues en mer et nous ferons de notre mieux pour fournir des réponses pertinentes et pertinentes à leurs questions», a déclaré Jakob Steffensen, responsable de l'innovation et des partenariats.

Alfa Laval testera ses premiers lots de biocarburants

Afin de minimiser les risques opérationnels liés à la mise en œuvre de la nouvelle génération de biocarburants, nous avons contacté Alfa Laval, qui a accepté sans hésiter de nous aider en testant le biocarburant dans son centre de test situé à Aalborg.

«Nous avons un intérêt commun à faire en sorte que la nouvelle génération de carburants neutres en CO2 soit mise à la disposition du secteur aussi rapidement que possible. Nous travaillons beaucoup avec les marins, et c'est un plaisir d'aider à faire les premiers tests ici, dans notre centre de test. », A déclaré Lars Bo Andersen, chef de département, Alfa Laval.

Nous ne passerons aux tests embarqués que lorsque les essais de terrain auront été achevés avec satisfaction. Nous nous concentrerons sur l'évaluation de l'effet à long terme du biocarburant MASH.


Patricia Ayoub, gestionnaire de projet et de portefeuille, est la responsable du département pour ce projet. «Il est essentiel de tirer parti de toute l'expérience et des compétences dont nous disposons à bord de nos navires et au sein de la communauté danoise du transport maritime. Il a été très inspirant de voir comment nous nous rassemblons tous pour aider DFDS à devenir neutre en CO2 au plus vite, ”Dit Patricia.

28 novembre 2019