Un navire peut-il réellement avaler ça?

Les gens qui ne travaillent pas au DFDS ne croiraient probablement pas que cette énorme partie de pont pourrait en fait être chargée sur un navire et traverser l'eau de Vlaardingen à Immingham.

44 mètres de long, 2,9 mètres de large et pesant 68 tonnes brutes (y compris les camions transportant la cargaison), ces pièces appartenaient à une classe de poids dans une toute autre division que la cargaison habituelle.

Cependant, nos collègues savent que c'est possible et ont relevé le défi avec enthousiasme. Après plusieurs semaines de préparation, six charges de transport spéciales ont été expédiées par Gardenia Seaways sur la route Rotterdam-Immingham en un seul lot. Les parties du pont sont utilisées pour la construction d'un pont pour la jonction 7 sur la M4 par Huntercombe.

En raison de dimensions hors gabarit, les camions ne pouvaient conduire et entrer dans notre terminal de Vlaardingen que le soir sous escorte.

«Avec des marchandises volumineuses comme celle-ci, les manœuvres de jour entraînent de nombreux défis pratiques dans le trafic. Le faire le soir signifie que moins de voitures sur la route sont affectées par le transport, ce qui garantit une escorte plus sûre et plus facile pour mener son mouvement. Il y a également moins de trafic sur notre terminal à ce moment-là. » déclare Ger van der Vliet, responsable de la logistique d'expédition.

«Merci à tout le personnel des terminaux de Rotterdam et d'Immingham, aux agences et à l'équipage à bord de Gardenia Seaways pour le soutien et la collaboration de l'équipe professionnelle. Travail bien fait".

15 novembre 2019