DFDS au sommet de la transformation numérique

Our colleagues at the IT Development Center in Turkey help us with digital solutions and have already delivered multiple apps for both our passenger and freight business.

Therefore, Jan Berslen Devrim, Senior Director of the centre, was invited to a Digital Transformation Summit hosted by Bloomberg HT in Turkey.
At the summit, he shared his knowledge and view about the centre’s work, artificial intelligence, digitalization, and new technologies in the logistics industry.
Jan, says: “I believe that the logistics industry can generate more data than any other sector, and we must use all that data to make better decisions and to predict future information systems in logistics.”

New mobile apps
“At the Development Centre, we aim to focus on AI and machine learning to develop more efficient solutions. Currently, we are working on mobile apps for booking and solutions to support the management of storage and movement of units at the terminals,” he says.

National broadcast
The summit was broadcasted on national TV and more than 2.5 million people reached the webinar via the Bloomberg HT website and 267K people watched it live on Bloomberg HT social media accounts.
“It was a pleasure to bring attention to our work at the summit. The team is working hard to achieve better solutions for our customers and stakeholders. This webinar and other speakers prove that no one can survive without cutting-edge long-term solutions” says Jan.

Nouveau service Patras-Trieste

Gallipoli Seaways opérera entre Patras et Trieste. Ici, elle est vue à Patras.

Pour faire face à une augmentation accueillante de la demande du marché, BU Med a lancé une nouvelle ligne maritime entre Trieste et Patras. Auparavant, Patras servait uniquement d'escale intermédiaire entre Pendik et Trieste, mais assurera désormais une expédition régulière et fiable entre l'Italie et la Grèce avec un service dédié proposant deux allers-retours hebdomadaires.

Lars Hoffmann, vice-président et directeur de la BU Meç, déclare: «Nous sommes très heureux d'ajouter cette nouvelle ligne à la large gamme de services de haute qualité en Méditerranée.»

Mise à jour COVID-19 de BU Med

Lars Hoffmann

Les six derniers mois ont été très difficiles pour la BU Méditerranée. Cependant, dans des moments difficiles comme ceux-ci, nous devons faire nos preuves et montrer de quoi nous sommes faits.

Personnellement, je suis très heureux de voir que nous avons appris de nouvelles façons de faire notre travail pendant la situation du COVID-19 qui a soudainement changé notre façon de vivre et de travailler.

Plus que tout, je suis heureux que nous ayons jusqu'à présent eu très peu de cas de coronavirus dans la BU Med. Tous nos collègues et nos familles sont sains et saufs, et nous devons veiller à ce que cela reste ainsi.

Les volumes en Méditerranée ont été durement touchés. Par exemple, pendant les mois de mars et avril, environ 50% de notre volume ont disparu, car une grande partie de notre cargaison est liée aux industries automobile et textile. Ils ont été vraiment touchés par le virus. De plus, nous n'avons pas été autorisés à faire voler nos chauffeurs. En quelques jours, cela a entraîné une énorme surcapacité de nos navires et de nos trains, mais nous avons agi avec sagesse et n'avons pas paniqué.

S'adapter à la nouvelle norme
Grâce à la collaboration, nous avons appris à naviguer dans la nouvelle normalité. Les réunions virtuelles de coordination des capacités sur les navires, les terminaux et les trains sont rapidement devenues une partie de la routine quotidienne. Des collègues des ventes ont aidé l'équipe des opérations et nous avons également trouvé des occasions de développer nos solutions intermodales. C'était également formidable d'aider les autorités portuaires et d'autres collègues de DFDS, à qui nous avons fourni du matériel médical en France et en Italie.

Je suis heureux de voir la force accumulée de BU Med, et je suis fier d'être à sa tête avec d'aussi bons collègues.

Les volumes augmentent
En juin et juillet, nous avons vu les volumes augmenter lentement. Juste avant les vacances de Bayram, nous étions très proches de nos chiffres de 2019. Encore très loin de nos prévisions pour 2020, mais la cargaison est revenue un peu plus vite que prévu, et je crois fermement que nous en sortirons encore plus forts.

Il y a encore un grand potentiel dans la BU Med. Les crises ne sont pas une chose inconnue en Turquie et nous avons certainement prouvé que nous sommes capables de prendre une «tempête» et d'adapter notre activité à un nouveau standard. Pendant la pandémie, l'économie turque continue d'être en très mauvais état, ce qui pourrait avoir un impact significatif sur nos clients et la concurrence. Nous suivrons cela de près.

COVID-19 est loin d'être terminé. Nous devons encore faire encore plus et être meilleurs dans notre travail quotidien. Cependant, je suis sûr que nous atteindrons nos objectifs en gardant notre concentration et en optimisant nos activités.

Merci à tous mes collègues de la BU Med pour vos efforts.

BU Med «Carry for Women»

Fuat Pamukçu, Melek Yıldız, Özlem Dalga, Emine Erdem et Lars Hoffmann

BU MED a récemment lancé le projet de responsabilité sociale des entreprises «Nous portons pour les femmes» en coopération avec KAGİDER (Association des femmes entrepreneurs de Turquie).

Le projet comprend le transport de 50 marchandises de femmes entrepreneurs (2 conteneurs pour chaque entrepreneur élu) par DFDS gratuitement pendant un an. Les entreprises turques de transport international de marchandises et de logistique ont manifesté un grand intérêt pour soutenir les femmes entrepreneurs en Turquie en participant à ce projet avec DFDS.

«We Carry for Women» est conçu pour encourager la participation des femmes à la vie des affaires, les aider à se démarquer dans la vie sociale et à contribuer à leurs capacités d'exportation. Les produits des productrices seront expédiés gratuitement par DFDS dans ses réseaux maritimes (départs de Pendik, Yalova et Mersin) et ferroviaires. Ce soutien s'est considérablement accru, en particulier pendant et après la pandémie, et le premier transport a eu lieu la dernière semaine de juin.

Le projet a été présenté à la presse turque le 3 juillet lors d'une conférence de presse en ligne avec la participation de Lars Hoffmann, responsable de BU MED, Emine Erdem, présidente de KAGİDER, et Fuat Pamukçu, vice-président des ventes, du marketing, du développement des affaires et de la stratégie.

Dans le cadre du plan de communication multi-volets conçu pour le projet, l'émission télévisée «Route of Women Entrepreneurs» a commencé à être diffusée le 25 juillet sur la chaîne Bloomberg HT. Emine Erdem et Fuat Pamukçu ont été les premiers invités de l'émission télévisée et ils ont souligné l'importance du projet qui contribue grandement à rendre les femmes entrepreneurs plus compétitives sur les marchés mondiaux et les aide à accéder aux marchés étrangers. Tous les samedis, avec la modération d'Özlem Dalga, responsable de la communication d'entreprise à BU MED, «Route of Women Entrepreneurs» continuera à raconter des histoires sur les femmes entrepreneurs et à fournir du mentorat et du coaching logistiques avec nos partenaires commerciaux en tant qu'hôtes invités.

Ce spot publicitaire télévisé du projet a été diffusé à la télévision nationale

Ceci est le premier épisode de l'émission télévisée (les clips sélectionnés ont des sous-titres en anglais)

Fuat Pamukçu déclare: «Les femmes entrepreneurs qui bénéficieront du programme« We Carry for Women »seront choisies par KAGİDER et DFDS. La participation des femmes à la vie économique est très importante pour l'égalité des sexes ainsi que pour le développement démocratique. Nous sommes très heureux de réaliser ce projet avec KAGİDER, une organisation non gouvernementale qui œuvre pour l'autonomisation des femmes par l'entrepreneuriat.

Özlem Dalga déclare: «Nous sommes positivement surpris que le projet« We Carry For Women »ait été si bien accueilli et nous sommes très heureux que ce projet de collaboration dans le secteur de la logistique aide les femmes entrepreneuses en cette période de pandémie.»

Booster les ventes de la BU MED

Le nouveau projet Galaxy vise à augmenter les volumes de BU MED suite à l'impact de la pandémie. L'objectif principal est d'acquérir environ 7000 nouvelles unités sur nos lignes méditerranéennes auprès de clients DFDS nouveaux et actuels qui ont envoyé des unités en Europe en utilisant différents modes de transport. Nous voulons obtenir des résultats rapides pour compenser la diminution des volumes causée par COVID-19.

Voici ce que nous voulons réaliser:

  • Nous souhaitons proposer des prix plus compétitifs sur nos lignes ro-ro et intermodales aux clients existants qui transportent des unités vers des villes européennes que nous considérons comme de nouveaux marchés prioritaires.
  • Nous voulons utiliser des campagnes promotionnelles pour amener les clients existants à expédier des unités supplémentaires.
  • Nous voulons garantir les réservations sur nos navires pour les petites et moyennes entreprises.
  • Nous voulons organiser des réservations pour les clients intermodaux et rouliers qui ont eu des problèmes avec les documents d'autorisation en passant par l'Autriche.
  • Nous souhaitons mettre en avant les avantages de l'utilisation des lignes DFDS auprès des clients qui préfèrent le transport routier: moins de paperasse pour les permis de transit, des coûts inférieurs et moins de problèmes liés au franchissement des frontières.
  • En général, nous voulons aider les clients et les chauffeurs à éviter de passer trop de temps à gérer les précautions à la frontière causées par le COVID-19.

«Le secteur de la logistique a été affecté négativement par le COVID-19. Avec le projet Galaxy, nous visons à bénéficier des services logistiques avancés que nous proposons aux entreprises de différents segments en étant orientés solutions et en recherchant la satisfaction du client. Nous essayons de mieux nous positionner sur le marché en augmentant les volumes d'affaires sans avoir à attendre le retour à la normale de l'économie mondiale », déclare Önder Başboğa, directeur des ventes et du développement commercial de BU MED.

BU Med: Un an avec Sète

L'équipe de Sète fête un an avec le parcours.

Il y a exactement un an, la BU Med a déplacé toutes les traversées entre la Turquie et la France vers Sète en raison d'opportunités plus intermodales et stratégiquement adaptée à nos clients car elle est proche de la plupart de nos marchés tels que l'Espagne et le Portugal.

Avec de gros navires pouvant transporter jusqu'à 300 camions à chaque voyage, la route vers et depuis Sète a effectué 24 147 transports sur Pendik / Yalova-Sète et 29 031 sur Sète-Pendik / Yalova.

Avec l'intégration de nos collègues du bureau fermé de Toulon, l'équipe de Sète est devenue une unité forte qui travaille au développement des activités et des activités locales. Ils envisagent actuellement de réaliser des liaisons ferroviaires dans le port de Sète et d'implanter des bâtiments de loisirs pour les chauffeurs du port.

Ayberk Eskin, directeur de France Route, déclare: «Je pense que l'amélioration que nous avons montrée en un an est vraiment admirable. Nous avons commencé cette route au milieu d'une crise et avons eu de sérieux problèmes au début, mais nous avons maintenant atteint un excellent niveau de service. Je remercie sincèrement tous mes amis en France, en Turquie, dans les ports, les agences et les navires qui ont contribué à ce que cela se produise.

Jimmy Marolle, directeur d'agence France, déclare: «Il y a un an, je me suis retrouvé sous une pluie battante et j'ai vu le premier appel d'UND Ege (aujourd'hui Gallipoli Seaways) et je suis fier de ce que nous avons accompli de cette époque à aujourd'hui. avec un excellent travail d'équipe à tous les niveaux pour faire de cet itinéraire un succès ».

DFDS établit un centre de compétences avec primeRail

En collaboration avec l'opérateur intermodal primeRail, DFDS Med construira un centre de compétence intermodal à Cologne. Voici Peder Gellert et Lars Hoffmann le jour de la signature à Hambourg avec Patrick Zilles (assis), PDG de primeRail, et Kurt Pelster, membre du conseil d'administration de primeRail.

Aujourd'hui, une partie importante des transports de marchandises de DFDS entre la Turquie et l'Europe est gérée depuis le siège méditerranéen de DFDS à Istanbul via des solutions intermodales via Trieste.

Afin de développer nos solutions intermodales, nous allons, en plus de notre configuration existante, établir un nouveau centre de compétence intermodal dans la région de Cologne où l'accent sera mis sur le développement de solutions compétitives.

DFDS le fera dans une joint-venture avec l'opérateur ferroviaire primeRail qui fournit des solutions pour maximiser la mobilité grâce à des solutions intermodales innovantes et rentables.

Lars Hoffmann, vice-président et chef de l'unité méditerranéenne de DFDS, déclare: «Grâce à nos connaissances et à notre expertise partagées, nous sommes convaincus que nous créerons une plate-forme solide pour développer des solutions intermodales encore plus efficaces. Non seulement cela profitera à nos clients, mais cela soutiendra certainement aussi le travail de réduction de notre impact sur l'environnement. "

primeRail a démarré avec succès en tant qu'opérateur intermodal en 2019 et a déjà développé des solutions numériques efficaces et va maintenant commencer immédiatement à construire le nouveau centre de compétences DFDS.


Peder Gellert et Patrick Zilles

Le changement de nom des navires BU MED touche à sa fin

Vous vous souvenez peut-être de Hasan Goler, surintendant des opérations, qui a décroché l'or lorsqu'il a eu l'idée de renommer la flotte BU Med. Ce devait être après les sites turcs du patrimoine mondial de l'UNESCO dans le cadre d'une refonte complète.

Le groupe Gemak au chantier naval Gemak a effectué le changement de marque qui se terminera fin juin. BU Med sera alors en mesure de présenter fièrement une flotte entièrement renommée en livrée DFDS et avec de nouveaux noms uniques.

Cemil Bayulgen sera le dernier des 12 ferries à être renommé. Elle sera nommée Galata Seaways (anciennement Cemil Bayulgen). Autres noms associés à «Seaways»: Cappadoce (UND Atilim), Olympos (UND Birlik), Assos (Saffet Ulusoy), Artemis (UN Marmara), Aspendos (UN Pendik), Dardanelles (UN Trieste), Zeugma (UN Akdeniz) , Sumela (ONU Karadeniz), Myra (Cunet Solakoglu), Gallipolli (UND Ege) et Pergame (ONU Istanbul).

Lars Hoffmann, vice-président et chef de la BU Méditerranée, déclare: «Cela montre à quel point nous avons fait de l'ONU RoRo une partie intégrante et essentielle du DFDS. Je suis très heureux de présenter une flotte que les clients et le public peuvent associer à DFDS et avec des noms qui signifient quelque chose pour les communautés locales en Méditerranée, tout en étant bien connus à l'international. »

Kemal Bozkurt, vice-président des opérations de BU Med, a déclaré: «Le changement de marque de la flotte UN RoRo a été l'un des principaux piliers du plan d'intégration. Le plan a une portée complète impliquant des domaines majeurs qui doivent être intégrés et alignés tels que les finances, l'approvisionnement, les ventes, les opérations, l'organisation technique, les ressources humaines, le numérique, le marketing et l'informatique.

«Même si cela a été un défi, toutes les personnes impliquées ont adopté l'objectif d'apprendre de la manière de faire des affaires du DFDS tout en respectant et en s'adaptant à la culture locale. Cela a véritablement abouti à la création d'une culture d'entreprise DFDS unique.

"Maintenant, nous sommes presque à la dernière étape d'un processus qui mettra fin à l'ère RoRo de l'ONU avec le dernier navire de la flotte turque à être renommé."

 

La plupart des navires rebaptisés de la flotte BU Med. Artemis, Pergamon, Olympos et Galata sont manquants.

BU MED connecte les femmes entrepreneurs

La DFDS Academy de BU MED a réuni mercredi la turque KAGİDER (Association des femmes entrepreneurs de Turquie) et l'italienne AIDDA (Association italienne des femmes entrepreneurs et gestionnaires) avec la participation de Marie Christine Oghly, présidente mondiale de l'Association mondiale des femmes entrepreneurs (FCEM), 10 juin.

La réunion a débuté par les discours d'ouverture de Marie Christine Oghly et des présidents nationaux de l'AIDDA et de KAGİDER, respectivement Maria Claudia Torlasco Mastelli et Emine Erdem. Au cours du webinaire, les membres de l'AIDDA et de KAGİDER ont discuté de la manière dont les entrepreneurs turcs et italiens envisagent de relancer l'économie après la pandémie.

Des membres de deux associations de femmes d'affaires, principalement actives dans les secteurs du tourisme et de la santé, ont partagé leurs expériences et leurs meilleurs cas au cours de la période Covid-19, ainsi que leurs projets nouvellement lancés pour inspirer une coopération plus poussée entre l'Italie et la Turquie.

Les présidents nationaux de l'AIDDA et de KAGIDER ont également signé «virtuellement» le protocole d'accord pour officialiser la coopération et le début d'un dialogue plus intense. Ce sera la première étape d'une série d'autres collaborations avec des associations similaires en Europe et dans le monde.

Özlem Dalga, responsable de la communication d'entreprise de BU MED, déclare: «À l'origine, cette réunion était censée se tenir à Trieste, mais je suis très heureuse que nous ayons toujours pu réunir ces passionnées entrepreneures turques et italiennes. Nous sommes convaincus que le «pont maritime» qui relie la Turquie à la ville de Trieste se renforcera grâce à cette coopération. Nous croyons également de tout cœur que cette réunion et la DFDS Academy soutiendront et autonomiseront les femmes dans les affaires, en particulier dans le tourisme, pendant la nouvelle normalité. »

Vous pouvez voir le webinaire complet ici.


Le moment spécial où les présidents nationaux de KAGIDER et de l'AIDDA, respectivement Emine Erdem (en haut) et Maria Claudia Torlasco Mastelli (en bas), ont signé «virtuellement» le protocole d'accord.

DFDS Academy lance des webinaires

En haut, de gauche à droite: Özlem Dalga, responsable de la communication d'entreprise au sein de BU MED et Arzu Ekiz Akyol, responsable pays d'Ekol Logistics Turquie.
En bas, de gauche à droite: Zeybek Atabek, président exécutif de Tur Transit Şebnem et Berna Akyıldız, membre du conseil d'administration de l'Association of International Forwarding and Logistics Service Providers.

La DFDS Academy de BU Med, où les clients se familiarisent avec la marque, le réseau et la manière de faire des affaires de DFDS, est revenue après une longue pause. Cette fois pour démontrer l'impact de l'épidémie de Covid-19 auprès des dirigeants du secteur de la logistique et surveiller la période de Covid-19 le plus efficacement possible.

La DFDS Academy a organisé avec succès deux webinaires sur «La définition d'une nouvelle norme en logistique» et «La continuité du commerce pendant la période Covid-19» avec la participation de membres du conseil d'administration de grands comptes tels qu'Ekol Logistics, Mars Logistics et des associations comme UTIKAD, Association des prestataires internationaux de services d'expédition et de logistique. Aux côtés des employés des ventes et des opérations de différentes sociétés, DFDS Academy a étendu le groupe cible avec les webinaires et a atteint 890 000 personnes (environ) par le biais de la presse et des réseaux sociaux.

DFDS Academy est repensé comme une plateforme en ligne où les personnes travaillant dans la logistique partagent leurs connaissances. Pour les semaines à venir, d'autres webinaires et plusieurs initiatives en ligne sont prévus par l'équipe BU MED Corporate Communications.

Özlem Dalga, Corporate Communications Manager de BU MED, déclare: «Maintenant que les événements internationaux hors ligne sont hors de question depuis un certain temps, nous avons trouvé que la meilleure solution était de mener nos événements de marketing et de communication en ligne afin d'aider les gens à réseauter et à avoir discussions sur des sujets de l'industrie en organisant des webinaires et des événements en ligne. Et nous avons réalisé qu'il est nécessaire que notre communauté continue de s'engager. Avec l'utilisation du calendrier des webinaires et des événements en ligne, nous soulignons la position de notre entreprise en tant que leader du secteur au cours de l'étape post COVID-19 afin d'accélérer le processus de récupération. »

Des chauffeurs turcs rapatriés

Plusieurs chauffeurs turcs ont été bloqués en France et en Italie en raison des restrictions de voyage imposées pour limiter la propagation de Covid-19.

Maintenant, le problème des conducteurs turcs coincés en France et en Italie a finalement été résolu. Le 3 avril, 110 chauffeurs et 33 citoyens turcs sont rentrés avec succès en Turquie avec les efforts diplomatiques perpétuels du consulat général de Turquie à Marseille et du consulat général de France à Istanbul. Plusieurs collègues de DFDS BU MED ont également largement contribué à leurs efforts et à leur expertise.

Lars Hoffmann, chef de BU MED, déclare: «Je tiens à exprimer mes sincères remerciements et ma gratitude à tous mes collègues de BU Med qui ont apporté leur soutien total pendant cette période difficile. Nous remercions tout particulièrement Fuat Pamukçu, vice-président des ventes, du marketing, du développement commercial et de la stratégie et son coéquipier Arif Akkoz, directeur d'agence, ainsi que les employés du consulat de la République de Turquie à Marseille et du consulat de France à Istanbul pour leurs précieuses contributions à l'obtention du turc. chauffeurs rapatriés. »

Phoenix implémenté dans BU Med

La mise en œuvre de Phoenix et MyFreight est maintenant terminée dans tous les anciens sites Ro-Ro de l'ONU

Comme nous l'avons partagé en février, l'équipe informatique de Ferry, soutenue par les flux de travail du numérique, de la BI et des entreprises locales, a été occupée par l'un de ses plus grands projets à ce jour: mettre en œuvre des systèmes DFDS dans BU Med. Des emplacements ont été ajoutés au réseau de systèmes toutes les deux semaines au cours du premier trimestre de 2020. Nous sommes maintenant heureux d'annoncer que la première phase de mise en œuvre est terminée légèrement plus tôt que prévu.

Les flux de travail du projet, l'équipe de mise en œuvre et l'entreprise locale ont tous fait un travail fantastique pour livrer le projet à temps. Cela signifie que tous les anciens Ro-Ro de l'ONU les endroits ont maintenant Phoenix (our système informatique de base pour le fret) et MyFreight (oportail de réservation en ligne pour les clients fret) systèmes ainsi que les fonctionnalités ultérieures telles que les rapports BI.  

Veuillez voir ci-dessous un aperçu de l'état du projet:

Lars Hoffman, vice-président et chef de BU Méditerranée, déclare: «Il est vital de s'aligner avec le reste de DFDS, nous sommes donc heureux d'avoir enfin Phoenix sur la plupart de nos sites. Il offre une meilleure vue d'ensemble de l'entreprise et nous permet d'utiliser Tableau.

«Merci particulièrement à Sara Ryden et à son équipe Phoenix, qui ont passé plusieurs semaines en Turquie à travailler sur la mise en œuvre. Nous devons maintenant implémenter Phoenix à Trieste et Tunis dès que nous pourrons voyager à nouveau en complétant la première étape et améliorer considérablement notre communication et la qualité des données ainsi que standardiser les processus sur les routes, comme il l'a fait sur les routes précédemment mises en œuvre. »

En outre, il est prévu d'étendre la mise en œuvre initiale des itinéraires intermodaux en s'intégrant aux fournisseurs de trains et en offrant des capacités de réservation et de suivi et de traçage à nos clients.

Rune Keldsen, EVP et CTO, déclare: «Ce grand projet est une étape importante liée à la collaboration au sein du groupe DFDS. Des entreprises situées dans différents pays ont travaillé en étroite collaboration avec nos équipes informatiques situées à Istanbul, Grimsby, Göteborg, Vlaardingen et Copenhague. Le succès de cette mise en œuvre montre à quel point il est bénéfique lorsque nous unissons les différentes compétences et cultures que nous avons dans le groupe, peu importe l'endroit. »

Michael Herbæk, Freight Ferry DIO, déclare: «Il s'agit de la plus grande mise en œuvre de Phoenix jamais réalisée, et même si nos collègues de BU Med étaient vraiment disposés à s'adapter aux processus DFDS Ferry pris en charge par nos systèmes, beaucoup de développement pour soutenir les services juridiques et locaux des tâches «indispensables» étaient nécessaires. Par exemple, 42 nouveaux liens EDI (échange électronique de données) ont été créés pour communiquer avec les banques, les autorités et d'autres parties prenantes. En plus de cela, un module séparé pour le traitement du dédouanement entre la Turquie et l'Europe a été développé permettant de s'adapter aux demandes douanières d'autres pays. Le cas échéant, MyFreight et les API sous-jacentes ont également été développés pour prendre en charge BU Med.

«Dernier point mais non le moindre, de nombreuses heures ont été consacrées aux différents sites pour soutenir la mise en ligne, et ici un merci spécial à ceux des secteurs d'activité en dehors de BU Med qui ont affecté certains de leurs principaux membres du personnel local pour aider pendant la beaucoup vont vivre des périodes. Un grand merci à toutes les personnes impliquées, vous pouvez tous être fiers d'avoir participé à cette mise en œuvre réussie de Phoenix ».

Le projet de mise en œuvre est désormais officiellement clôturé et les futures demandes de développement seront traitées avec les demandes provenant d'autres secteurs de l'entreprise.

BU Med célèbre la Journée internationale de la femme

Dimanche dernier, le 8 mars, la Journée internationale de la femme a été célébrée dans le monde entier. Cette journée célèbre les réalisations sociales, économiques, culturelles et politiques des femmes. Il a également marqué un appel à l'action pour accélérer l'égalité des femmes et pour soutenir et autonomiser les femmes, non seulement en ce jour, mais tous les autres jours également.

Pour cette occasion importante, nos collègues de BU Med ont pris le temps de réfléchir à la façon de travailler au DFDS et dans l'industrie maritime en général en tant que femme. Regardez la superbe vidéo ci-dessus où certains de nos collègues partagent leur point de vue et souhaitent à tous une bonne Journée internationale de la femme.

BU Med signe une nouvelle convention collective

Dans l'ordre habituel: Seran Yüzbaşıoğlu, directeur des ressources humaines; Kemal Bozkurt, vice-président des opérations et des représentants de l'Union des marins turcs célèbrent le succès du processus de négociation collective

Après une série de réunions avec le Syndicat des marins turcs, une nouvelle convention collective a été signée au profit de nos collègues à bord des navires BU Med et dans les terminaux. L'accord est déjà entré en vigueur et est valable jusqu'à la fin de 2021.

Seran Yüzbaşıoğlu, directeur des ressources humaines, déclare: «La nouvelle convention collective offre de meilleures conditions de travail et de nombreux avantages.

«Nous avons pris en compte les résultats de Bearing Survey lors de la préparation de l'accord, car l'égalité des chances et les conditions de travail sont les domaines les plus importants à améliorer. Avec l'accord, je pense que nous allons améliorer la motivation et la satisfaction au travail de nos collègues. »

Kemal Bozkurt, vice-président des opérations, a déclaré: «Nous avons connu un processus de négociation collaboratif très positif avec le syndicat. Le résultat est beaucoup plus satisfaisant pour les deux parties, et nous avons réussi à résoudre certains des problèmes de longue date.

«Les termes se sont améliorés à 2 mois et 1 mois de congé pour les officiers et 3 mois et 1 mois de congé pour les notations. Les avantages sociaux et les conditions de travail supplémentaires sont désormais alignés sur le reste du DFDS. Les niveaux de salaire des employés à terre ont été normalisés.

«Je pense que ces améliorations contribueront à accroître encore la fidélité et le dévouement de nos collègues. Je tiens à remercier tous ceux qui ont participé au processus. »

Nouveau directeur à BU Med

Önder Ulaş Başboğa, ancien Sales Marketing Manager chez Ulusoy Sealines, a commencé son nouveau poste de Sales & Business Development Director chez BU MED le 18 février. Il rapportera à Fuat Pamukçu, vice-président des ventes, du marketing, du développement commercial et de la stratégie.

Önder travaillera au développement de stratégies de vente et de marketing et à la création de nouvelles opportunités commerciales pour BU Med. Dans son nouveau rôle, il se concentrera également sur les tendances actuelles et futures des méthodes opérationnelles applicables et supporte BU Med.

Önder déclare: «Tout d'abord, je suis heureux d'être membre de la famille DFDS. Fort de mon expérience dans le métier RoRo, j'ai hâte de travailler sur la satisfaction client, l'ensemble des activités commerciales et les stratégies de marché de la BU. Avec mes collègues, je suis certain que nous allons déplacer la marque et les services DFDS dans une position encore plus prestigieuse.

Fuat dit: «Le premier bloc de DFDS Way doit être axé sur le client, et je pense que la nomination d'Önder en tant que directeur des ventes pour BU MED est une étape importante dans la promotion des services et de la marque Ferry de DFDS sur le marché turc, non seulement auprès des grands mais aussi à une plus grande variété de sociétés turques de logistique et de transport. Je souhaite une chaleureuse bienvenue à Önder dans la famille DFDS et lui souhaite plein succès dans ses nouvelles fonctions. »

Coronavirus: comment DFDS y répond à bord

Nous suivons la situation de près et suivons les recommandations des différentes autorités sanitaires pour nous assurer de tout mettre en œuvre pour éviter la propagation de virus à bord de nos ferries. Actuellement, nous encourageons tout le monde à bord à:

1: Lavez-vous les mains régulièrement et désinfectez-les avec des désinfectants placés à bord.

2: Couvrez votre bouche et votre nez avec un coude ou un tissu fléchi lorsque vous toussez ou éternuez. Veuillez jeter les mouchoirs dans un bac fermé et nettoyer vos mains avec un désinfectant à base d'alcool ou du savon et de l'eau.

3: Évitez de toucher vos yeux, votre nez et votre bouche.

4: Maintenez une distance d'au moins 1 mètre (3 pieds) entre vous et les autres personnes si vous vous sentez malade, toussez, éternuez ou faites de la fièvre. En général, évitez tout contact physique.

5: Nous demandons également aux traversiers de passagers de DFDS de conserver à bord environ 50 masques faciaux

6: Si une personne signale au personnel du DFDS des symptômes de coronavirus (symptômes respiratoires, fièvre, toux, essoufflement et difficultés respiratoires) ET que cette personne se trouve dans une zone où la transmission communautaire présumée de COVID-19 a été signalée au cours des 14 derniers jours , OR a été en contact avec une personne qui s'est trouvée dans une zone où la transmission communautaire du COVID-19 est présumée au cours des 14 derniers jours, OU a été en contact avec une personne avec un coronavirus confirmé, les procédures suivantes doivent être suivies:

  1. La personne doit être isolée en cabine ou en voiture jusqu'à son arrivée.
  2. La personne doit porter un masque facial, tout le personnel qui s'occupe de la personne doit également porter des masques faciaux.
  3. La personne désignée et le service d'équipage doivent être alertés.
  4. Les autorités sanitaires à terre doivent être alertées.

La transmission communautaire présumée de COVID-19 comprend actuellement des pays tels que la Chine, l'Iran, l'Italie et la Corée du Sud. Les autorités sanitaires britanniques incluent également les autres pays d'Asie du Sud-Est dans la liste.

Veuillez consulter les liens mis à jour et les recommandations des autorités sanitaires via les liens ci-dessous.

Les autres mesures d'urgence à bord seront prises en étroite coopération avec les autorités sanitaires.

Conseils supplémentaires

Pour des conseils supplémentaires, veuillez consulter les questions et réponses de l'OMS sur le coronavirus  (ou vérifiez les similaires dans vos pays d'origine respectifs):

Belgique:
https://www.info-coronavirus.be/nl/faqs/

Danemark:
https://www.sst.dk/da/Viden/Smitsomme-sygdomme/Smitsomme-sygdomme-A-AA/Coronavirus/Spoergsmaal-og-svar

Estonie:
https://www.terviseamet.ee/et/uuskoroonaviirus

France:
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus 

Allemagne:
https://www.bundesgesundheitsministerium.de/coronavirus.html

Irlande:
https://www.gov.ie/en/publication/472f64-covid-19-coronavirus-guidance-and-advice/

Italie:
http://www.salute.gov.it/portale/nuovocoronavirus/dettaglioFaqNuovoCoronavirus.jsp?lingua=italiano&id=228

Lituanie:
http://sam.lrv.lt/koronavirusas

Norvège:
https://helsenorge.no/sykdom/infeksjon-og-betennelse/coronavirus

Suède
https://www.krisinformation.se/detta-kan-handa/handelser-och-storningar/20192/myndigheterna-om-det-nya-coronaviruset

https://www.folkhalsomyndigheten.se/

Les Pays-Bas:
https://www.rivm.nl/coronavirus/covid-19/vragen-antwoorden

La Grande-Bretagne:
https://www.gov.uk/government/publications/covid-19-specified-countries-and-areas/covid-19-specified-countries-and-areas-with-implications-for-returning-travellers-or-visitors-arriving-in-the-uk

Vous êtes également invités à poser des questions dans le champ de commentaires sous cet article ou à visiter le site Web de votre pays.

Un voyage autour des lieux de BU Med

Jimmy Marolle (à gauche) et Lars Hoffmann (à droite) avec l'équipe Socotu Shipping

La première semaine de février a été chargée pour Lars Hoffmann, vice-président et chef de BU Méditerranée et Jimmy Marolle, directeur Route & Agency. Ensemble, ils ont fait un voyage en Tunisie et en France pour rencontrer des collègues, des partenaires locaux et des agences ainsi que pour voir les installations. Ils ont terminé le voyage à Sète pour une réunion de discussion ouverte.

Le but du voyage était de donner à Lars Hoffmann un aperçu et une impression de première main des installations du port de Radès et de La Goulette, les deux ports que nous appelons en Tunisie et bien sûr d'avoir la chance de parler à des collègues de l'exploitation et les entreprises locales.

Jimmy Marolle, Directeur Route & Agency nouvellement promu, déclare: «En Tunisie, nous avons rencontré nos partenaires locaux, un agent tiers et une société de transport et de logistique, Socotu, qui représente DFDS depuis plus de 20 ans et la compagnie de ferry tunisienne Cotunav avec laquelle nous avons un partenariat technique avec les autorités portuaires. Nous leur avons présenté notre nouvelle structure et organisation au sein de BU Med et discuté du renforcement de la coopération ainsi que des opportunités et des opportunités commerciales Turquie-Tunisie. »

«Nous avons conclu notre voyage en France par une réunion de la mairie dans le nouveau bureau de Sète où ce fut un plaisir de rencontrer notre équipe enthousiaste qui s'occupe de la liaison Istanbul - Sète. La réunion s'est concentrée, entre autres, sur le développement récent de la Business Unit et sur la manière dont nous pouvons contribuer à la réussite de nos ambitions Win23 », a déclaré Lars Hoffmann, vice-président et chef de BU Méditerranée.


Photo prise au 
bureau à Sète: De gauche à droite: Alexandre Sabatte, Lars Hoffmann, Atakan Alkan, Marjorie Magnier, Jimmy Marolle, Julien Mestre, Saïd Sid, Cécilia Escolano, Arthur Claude.

 


Lars Hoffmann accompagné de Zohra Souab de Socotu au milieu d'une visite au port de Rades.

BU Med vise l'amélioration de la santé et de la sécurité

Özge Süalp Altun est le nouveau responsable de la santé et de la sécurité de BU Med.

 

BU Med vise des normes HSE (Santé, Sécurité et Environnement) améliorées dans les opérations comme un objectif important pour 2020. En tant que nouvelle ressource à cet effet, C. Özge Süalp Altun a commencé son rôle de responsable HSE dans BU Med le 3 février, relevant de Kemal Bozkurt, vice-président des opérations pour BU Med.

Özge s'emploiera à améliorer les normes de gestion de la santé et de la sécurité dans les terminaux et les navires, dans le but d'établir une approche commune de surveillance, de notification et de gestion au sein de l'unité. Elle est une «spécialiste de la santé et de la sécurité au travail de classe A» avec une expérience dans des environnements de travail internationaux.

Kemal Bozkurt, vice-président des opérations, a déclaré: «Suite à l'incident malheureux que nous avons eu à Trieste en octobre 2019, nous avons lancé un projet de santé et de sécurité pour revoir et améliorer les normes HSE dans notre domaine de responsabilité.»

«Une analyse détaillée et des inspections sur le terrain ont été menées dans le cadre du projet. Le plan d'action est en cours d'exécution, la plupart d'entre eux étant déjà en place, et nous restructurons actuellement l'organisation Santé & Sécurité pour renforcer encore notre contrôle opérationnel sur le terrain. Je suis ravi de voir la contribution d'Özge et je lui souhaite le meilleur pour sa nouvelle saveur. »

Özge déclare: «Je suis très excité de faire partie d'une si grande famille internationale et j'ai toujours été chaleureusement accueilli. Je suis également pleinement conscient des défis qui m'attendent et je crois que je contribuerai à la nouvelle structure de santé et sécurité au travail avec mon expérience et mes connaissances. »

Promotions à BU Med

Malte Lühnen et Jimmy Marolle

Nouveau directeur des opérations pour la France
Malte Lühnen, qui travaille actuellement dans BU Baltic en tant que Bookings Manager, va déménager de Klaipėda à İstanbul pour un nouveau poste de Operations Manager. Il prendra ses nouvelles fonctions le 2 mars et rendra compte à Ayberk Eskin, Directeur Route France.

Malte travaillera sur la gestion des opérations pour l'intégration France et Phoenix.

Ayberk Eskin, Directeur Route France, déclare: «Je suis ravi que Malte rejoigne mon équipe. Fort de son expérience et de son savoir-faire, il apportera une grande contribution, notamment dans la solution des problèmes opérationnels que nous avons connus à Sète et dans la transition vers Phoenix et MyFreight. »

Aleksej Slipenciuk, directeur de route et directeur d'agence, déclare: «Je connais Malte de mon séjour à Klaipėda, où il a élevé la réservation de routage à l'art de la gestion du rendement. Il nous manquera, mais je suis sûr qu'il contribuera beaucoup plus à BU Med et que cette étape est la meilleure pour le développement personnel de DFDS et de Malte. Je lui souhaite bonne chance dans ses nouvelles tâches. »

Lars Hoffmann, vice-président et chef de BU Med, déclare: «J'ai hâte d'avoir Malte dans BU Med, car je connais ses capacités grâce à mon travail précédent dans BU Baltic. Malte et Caris Petersen gèreront nos routes France et Italie en étroite coopération, comme elles l'ont fait précédemment sur la route Kiel - Klaipėda. Je suis sûr qu'ils seront un grand avantage, car nous commencerons à intégrer Phoenix et la méthode de travail DFDS. Un merci spécial à mes collègues de BU Baltic, en particulier Anders Refsgaard, vice-président et chef de BU Baltic, d'avoir accepté deux collègues de BU Baltic à Istanbul. »


Jimmy Marolle, nouveau directeur d'agence de France
Par ailleurs, Jimmy Marolle est promu directeur d'agence, France, au sein de BU Med et couvrant à la fois nos implantations à Marseille et Sète.

Il continuera également à agir en tant que Directeur Route pour Marseille - Tunisie et rapportera à Lars Hoffmann, VP et Directeur de BU Med.

Jimmy travaille chez DFDS depuis 2012. Il est un ancien employé de LD Lines (section ferry de Louis Dreyfus Armateurs) et était basé à Paris. Il s'installe à Marseille où il établit le bureau de Marseille en 2014 et le bureau de Sète en juillet 2019.

«Je suis très heureux de participer à ce nouveau défi passionnant et de contribuer au développement continu de DFDS dans le sud de la France», déclare Jimmy.

Lars Hoffmann, Directeur de BU Med, déclare: «Jimmy est depuis de nombreuses années responsable de Marseille - Tunisie. Il a été transféré à BU Med lorsque nous avons acquis UN RoRo en 2018, et en 2019, nous avons décidé d'ajouter Sète, qui relevait de la direction de Jimmy.

Nous avons désormais fermé Toulon et résilié notre contrat d'agence externe. Jimmy a mis en place une nouvelle équipe à Sète et il est désormais en charge de toutes les activités BU Med en France. Il travaille chez DFDS depuis de nombreuses années, a montré sa capacité à maintenir et développer nos activités dans le sud de la France, notamment en cette période difficile à Sète. Je suis content que nous ayons Jimmy et son équipe à Sète. Ils font une différence pour BU Med, et c'est donc aussi un plaisir pour moi que Jimmy reçoive cette promotion. »

DFDS visite le ministre turc des Transports, des Affaires maritimes et des Communications

Le 30 janvier, Torben Carlsen, PDG de Peder Gellert Pedersen, vice-président exécutif et chef de la division Ferry, et Lars Hoffmann, vice-président et chef de BU Med, ont rencontré Mehmet Cahit Turhan, ministre turc des transports, des affaires maritimes et des communications, pour prolonger et renforcer la coopération entre DFDS et la Turquie.

Ali Kurumahmut, ancien membre du Conseil d'État nommé par le président de la République de Turquie, Selim Dursun, vice-ministre, et Ahmet Selçuk Sert, sous-secrétaire adjoint et directeur général de la réglementation des eaux maritimes et intérieures, ont également assisté à la réunion au nom de le ministère. Levent Şinel, responsable des opérations portuaires, et Arif Akkoz, responsable d'agence étaient également présents à la réunion au nom de BU Med, aux côtés de Lars Hoffmann.

Au cours de la réunion, l'histoire de DFDS et les investissements actuels, y compris informatiques, réalisés par DFDS en Turquie depuis 2018 ont été discutés par des responsables turcs et des dirigeants de DFDS. Ils ont également souligné la confiance de DFDS envers la Turquie et le secteur logistique turc comme l'un des éléments les plus cruciaux, et ont discuté du plan d'investissement à venir.

Lars Hoffmann déclare: «C'était formidable d'avoir Torben et Peder à Ankara pour rencontrer le ministre des Transports et le sous-secrétaire. Le ministère s'occupe de la plupart des formalités relatives à nos navires battant pavillon turc, terminaux, etc. Il est important que BU Med et DFDS entretiennent de bonnes relations avec les autorités turques. Je suis sûr que cette visite bénéficiera à long terme à BU Med, car le gouvernement turc apprécie nos investissements en Turquie et comprend nos activités. Un merci spécial à Arif et Levent, qui ont réalisé l'exploit extraordinaire d'établir cette réunion avec l'aide de leurs relations. »


Le ministre turc des Transports Mehmet Cahit Turhan et Torben Carlsen tenant le cadeau d'honneur du ministre.


Dans l'ordre habituel: Peder Gellert, Torben Carlsen, Mehmet Cahit Turhan, Lars Hoffmann, Selim Dursun et Levent Sinel

BU Med lance DFDS Academy pour les clients

Plus tôt ce mois-ci, BU Med a organisé la première «DFDS Academy» invitant plus de 70 clients à se familiariser avec la marque, le réseau et la façon de faire des affaires de DFDS.

Nos collègues de BU Med ont informé les clients du réseau DFDS, des opérations intermodales, des systèmes de réservation de fret et des problèmes de santé et de sécurité dans les ports.

Chaque partie a eu une session de questions-réponses suivante, où nos clients ont posé des questions et exprimé quelques problèmes opérationnels, ce qui a rendu l'événement très bénéfique car nos collègues et clients ont eu la chance de collaborer et de rendre nos opérations beaucoup plus efficaces et plus fluides pour les deux parties.

Le point culminant de l'ordre du jour a été l'introduction par les clients du système MyFreight, notre plateforme de réservation en ligne pour les clients de fret, qu'ils ont eu la chance de voir pour la première fois grâce à une vidéo de prévisualisation.

Dursun Arslan, superutilisateur de BU Med, a parlé de tous les détails concernant le système. Il a également mentionné Phoenix pour supprimer tous les points d'interrogation dans l'esprit des clients.

L'Académie s'est terminée par une excellente session de réseautage.

Dursun Arslan, directeur adjoint des opérations d'Italie et de Grèce Route: «À l'Académie, les clients des services opérationnels de l'entreprise ont été informés de notre nouveau système de réservation My-Freight. Merci à nos gestionnaires d'avoir fourni cette initiative et à tous les participants de nous avoir rejoints lors de cet événement. Ce programme est le premier de l'année mais ne sera bien sûr pas le dernier. »

Mise à jour du Nouvel An sur BU Med

Lars Hoffmann fait le point sur une période occupée à BU Med où les collègues ont connu de nombreux changements et défis - et sont sur la bonne voie pour l'avenir

 

Je suis maintenant à Istanbul depuis six mois, et ce fut une expérience extrêmement positive même si nous avons eu et continuerons d'avoir des défis dans le secteur.

Il y a encore du chemin à parcourir, mais nous sommes certains qu'ensemble, dans BU Med, nous serons en mesure de respecter nos objectifs Win23.

J'ai rencontré des collègues et des clients très sympathiques et, en général, la Turquie est un endroit idéal pour séjourner et j'aime vivre ici. L'économie turque est toujours en difficulté, mais la forte baisse a cessé, et les choses rattrapent leur retard et se stabilisent maintenant.

Nous avons commencé le voyage pour rendre le BU Med «vraiment bleu» et travailler à la manière du DFDS. Mes collègues ont vraiment adopté le changement de nom en DFDS et l'ont promu avec un enthousiasme et une énergie impressionnants. Cela a été un plaisir de vivre cela, et le timing était excellent car nous avons en même temps emménagé dans notre nouveau et très beau bureau à Istanbul.

Avec mes collègues de l'équipe de gestion, nous avons développé un plan pour le changement relativement rapidement car il était assez évident pour nous ce que nous devions corriger.

Nous investissons beaucoup dans le développement et la restructuration de notre organisation afin qu'elle ait le squelette DFDS.

Notre équipe informatique et de développement s'agrandit et a démontré sa capacité
pour atteindre efficacement leurs objectifs.

À partir de début janvier, d'autres collègues du DFDS viendront travailler à Istanbul, et nous suivons continuellement des formations et avons eu le plaisir d'accueillir nos Horizon Talents en novembre. Nous avons introduit une nouvelle organisation basée sur la structure générale de DFDS Route Route. Nous mettons en place un bureau des réclamations BU Med et avons lancé une campagne Santé et Sécurité sur nos navires et terminaux.

Nous nous sommes concentrés sur nos opérations pour parvenir à une amélioration nécessaire de notre fiabilité en ce qui concerne les terminaux, les horaires de navigation et les temps de transit en général. Nous avons également fermé nos opérations à Toulon et nous nous concentrons désormais uniquement sur Sète où nous avons également notre propre agence.

Phoenix sera installé début janvier, après GTMS, ce qui sera à coup sûr dans l'intérêt de tous.

Dans l'ensemble: nous sommes sur la bonne voie, mais il y a encore du chemin à parcourir, y compris dans notre coopération avec nos clients et l'adaptation des comportements à un nouveau modèle économique.

Le réveillon du Nouvel An en Turquie est presque le même que le réveillon de Noël en Europe. Nous aurons donc notre dîner du Nouvel An le 23 décembre, où près de 300 collègues célébreront la fin de 2019, se souhaitant mutuellement et BU Med une 2020 prospère.

Merci à tous mes collègues de BU Med d'avoir accepté tous les changements que nous avons apportés.
Je vous souhaite à tous une bonne année.

 

Lars Hoffmann, vice-président et chef de BU Med

Début du programme Starfish de BU Med

Nos nouveaux talents sélectionnés pour le programme de stagiaires de BU Med, Starfish, ont commencé leur formation le 4 décembre.

Les jeunes étoiles de mer ont commencé leur première formation en apprenant l'histoire du DFDS et de la DFDS Way, puis ont poursuivi leur développement personnel, en identifiant différentes personnalités et comportements en se référant à des études de type de personnalité.

Trois autres formations sont prévues avec le projet en fonction des principaux points d'amélioration de nos jeunes talents. Ces formations porteront sur les techniques de communication efficaces, les compétences en gestion et les compétences en expression orale.

BU Med a de nombreuses ambitions avec Starfish telles que l'amélioration des compétences interpersonnelles des jeunes talents pour créer un environnement de travail plus collaboratif à l'avenir, qu'ils soient à bord ou au bureau. Par ce programme, les talents sont éduqués dans la culture et les valeurs du DFDS.

Gizem Şen, spécialiste des relations publiques et des communications d'entreprise, déclare: «Je pense que le mot qui devrait être utilisé pour résumer ce programme étonnant est l'engagement. Nous, tous les étoiles de mer, améliorons l'esprit de corps de jour en jour, ce qui renforce les liens entre nous et DFDS. J'ai hâte de rencontrer les futurs talents de ce programme. »

BU Med désormais en place dans le sud de la France

Marseille et Sète s'associent cette semaine avec Ayberk Eskin (Directeur Route France) et son équipe commerciale lors d'un dîner de Noël

Nous opérons actuellement deux liaisons dans le sud de la France: Marseille & #8211; Tunis depuis le bureau de Marseille et Istanbul - Sète depuis le bureau de Sète que nous avons commencé à mettre en place dès le début du parcours en juillet.

«Cette agence a été créée à partir de zéro en juillet 2019 et dans un délai limité, elle a géré deux appels hebdomadaires de juillet à octobre. Cependant, en raison de la demande, nous avons rapidement ajouté un troisième appel. La route est désormais exploitée avec quatre navires et propose trois départs par semaine à jours fixes. Le bureau de Sète a commencé comme trois collègues avec le soutien et l'assistance de notre agence à Istanbul et je voudrais à cet égard les remercier pour leur grande aide », déclare Jimmy Marolle, directeur d'agence France. «A Sète, il y a maintenant huit personnes et quatre d'entre elles viennent de notre précédente agence à Toulon.

De nouvelles responsabilités pour Saïd Sid
«Nous sommes très heureux que Saïd Sid, qui était directeur des opérations à Marseille, ait décidé de déménager à Sète en tant que directeur des ports et des opérations. Saïd restera en charge des deux opérations dans chaque site et continuera de faire rapport à Jimmy.

Cela assurera une collaboration favorable entre les agences qui bénéficieront de l'expérience de Saïd », explique Lars Hoffmann, Vice-Président et Responsable de BU Méditerranée.

«De plus, le port de Sète propose des installations intermodales, que ni le port de Toulon ni Marseille n'offrent, ce qui entraînera certainement un nouveau développement commercial pour DFDS. La liaison Marseille - Tunis se poursuit sans changement avec trois appels par semaine.

«En France, nous avons connu une coopération beaucoup plus étroite avec Istanbul, ce qui bénéficiera certainement à notre entreprise. Nous avons été aidés en main-d'œuvre chaque fois que nous en avions besoin, donc nous sommes vraiment impatients de développer cette route - car nous travaillons maintenant comme une seule unité. »

Organigramme des agences de Marseille et Sète: