Calais Seaways sauve Columbo

Aucune journée de relations publiques n'est prévisible et cela vaut particulièrement pour les vendredis où tout peut arriver. Pour Naomi Harper, responsable des relations publiques, le vendredi 11 n'a absolument pas fait exception. Écoutez le point de vue de Naomi sur une journée mémorable.

Je me suis installé pour une journée tranquille de planification lorsque le téléphone a sonné, comme c'est souvent le cas. Parfois, il s'agit simplement d'un client qui a composé le mauvais numéro et qui cherche à passer une réservation. À cette occasion cependant, le monsieur appelé Adam à la fin de la ligne a sonné paniqué et a dit que c'était une urgence. Il n'y avait donc aucun doute dans mon esprit que je devais aider.

Adam a expliqué que lui et sa femme, Yaneth, et leur chien Boxer, Columbo, étaient sur le chemin du retour de Calais. Il y avait eu un problème avec le passeport pour animaux de compagnie de Columbo et Eurotunnel ne l'acceptait pas. Adam a dû retourner immédiatement au Royaume-Uni en raison de ses obligations professionnelles et pour rendre un véhicule, il a donc dû laisser sa femme et son chien à Calais.

Sa question était la suivante: après avoir fait tamponner le passeport pour animaux de compagnie de Columbo et avoir attendu les 24 heures requises, pourraient-ils revenir avec nous le lendemain en tant que passagers à pied. Ils ne pouvaient malheureusement pas car notre route de la Manche orientale ne prend pas de passagers à pied. J'étais cependant déterminé à trouver un autre moyen.

Après avoir vérifié avec l'équipe, nous avons organisé une camionnette DFDS pour récupérer Yaneth et Columbo à Calais le lendemain et les amener sur Calais Seaways pour une traversée en douceur vers Douvres. Yaneth a dégusté un verre de prosecco dans le salon Premium et a traité Columbo comme un jouet de la boutique à bord.

Adam les a ensuite rencontrés au port de Douvres pour un voyage en toute sécurité. De plus, Adam a mentionné par la suite qu'il était chargé de cours en études commerciales dans une université et qu'il utiliserait DFDS comme étude de cas pour montrer à ses étudiants comment une entreprise devrait traiter ses clients `` potentiels '' et les gagner en tant que clients réels.

C'était un travail d'équipe brillant, rassembler cela à la dernière minute pour ramener ces passagers au Royaume-Uni, alors merci à Cyril Bourgois à Calais, Thérèse Boullot sur Calais Seaways, Guy Ellis à Douvres, Jesper Christensen et Gemma Griffin.

21 octobre 2019