DFDS va concentrer ses efforts sur la navigation franco-turque dans le port de Sète

Comme vous le savez, DFDS propose des liaisons entre la France et la Turquie via deux ports, le port de Toulon et le port de Sète. Récemment, DFDS a décidé de tester les deux ports, d’écouter les réactions des clients et de surveiller les conséquences opérationnelles.

«Sur cette base, nous avons maintenant décidé de concentrer toutes les traversées dans le port de Sète car le besoin de services intermodaux est en forte augmentation, ce qui peut être offert à Sète, mais pas à Toulon. Aujourd'hui déjà, plus de 60% des remorques sont transportées vers et depuis les marchés finaux sur des wagons de chemin de fer, et avec les conducteurs de poids lourds confrontés à des problèmes de visa, cela ne fera qu'augmenter à l'avenir », a déclaré Lars Hoffmann, responsable de la BU Med.

«Sète est également stratégiquement juste pour nos clients car il est proche de la plupart de nos marchés - le marché espagnol et les marchés importants des fruits et légumes. En outre, le port de Sète offre des installations pour les cargaisons réfrigérées », a-t-il déclaré.

«Ce changement est nécessaire pour nous et nos clients. Nous devons tous nous adapter à un ralentissement économique dont la Turquie ne se remet pas aussi vite que nous l'avions espéré. Mais c'est avec des sentiments mitigés que nous prenons cette décision car cela signifie que nous n'appellerons plus le port de Toulon - un changement qui, malheureusement, aura un impact sur l'emploi dans le port. "

«Nous le regrettons beaucoup et remercions tous les habitants de Toulon pour leur excellente collaboration au fil des ans. Cependant, nous sommes fermement convaincus que la nouvelle structure de transport profitera à nos clients et au commerce, aux entreprises et à l'emploi sur les marchés en général », a déclaré Lars Hoffmann.

Il y aura trois escales hebdomadaires à destination et en provenance du port de Sète, où les arrivées et les départs seront alignés le plus possible sur les horaires des services ferroviaires.

1 octobre 2019