Semaine difficile en BU Med

Par Lars Hoffmann, vice-président et chef de la BU Med. 

Nous avons été confrontés à une situation très difficile à la BU Med cette semaine.

Dimanche, l'incident tragique survenu à bord d'Ephesus Seaways à Trieste a coûté la vie à un pompier. Nous enquêtons sur l'incident et soutenons le conducteur impliqué et ses collègues, à bord du navire et à terre. Notre chauffeur était personnellement lié au pompier décédé, il est donc difficile de décrire la tristesse de la situation.

Le port de Trieste a cessé de travailler pendant quelques jours, ce qui est parfaitement compréhensible, mais il a affecté cinq navires en attente et de nombreuses remorques. Cependant, tous nos clients ont fait preuve de respect et de patience.

Une minute de silence
L'incident a également marqué le début de la conférence de gestion. Torben Carlsen a évoqué l'incident tragique de Trieste dans son discours de bienvenue et a demandé à chacun de le rejoindre dans une minute de silence en signe de respect pour le pompier mort. A la fin de la conférence, il a cité le président, qui, dans son discours, nous a rappelé la responsabilité qui nous incombe de faire de DFDS un lieu de travail sûr.

Nous avons maintenant un aperçu de la procédure et de l'enquête qui se poursuivront au cours des prochains mois. Nous avons repris les opérations et retrouvons lentement la normale.

Focus départs au port de Sète
En outre, DFDS a annoncé lundi que nous déplacerions notre opération à Toulon vers le port de Sète. Pas à cause des mauvaises performances de Toulon, mais parce que Sète est stratégiquement bien situé pour nos activités futures avec un accès facile aux marchés importants et aux connexions intermodales.

Malheureusement, cela aura un impact significatif sur de nombreux emplois et familles à Toulon. Nous avons donc décidé de nous rendre à Toulon lorsque nous avons annoncé la décision en personne à nos partenaires à long terme, en leur fournissant des informations sur les raisons qui la sous-tendaient.

Nous avons vu des navires pleins à Sète cette semaine et le marché a jusqu'à présent réagi de manière positive à nos changements. Nous sommes donc convaincus que c'était la bonne chose à faire pour le secteur. La semaine prochaine, nous commencerons notre nouvel horaire dans la BU Med, nous allons donc doucement de l'avant.

Nous avons encore beaucoup à faire en ce qui concerne la sécurité de nos navires et de notre terminal. C'était déjà prévu, mais la semaine dernière, nous venons de montrer à quel point c'est important.

Beaucoup ont travaillé dur dans des conditions difficiles et émotionnelles, notamment à Triste. Vos efforts et votre maniement sont très appréciés. Merci donc à tous les collègues de la BU Med et au soutien que nous avons reçu de Copenhague.

4 octobre 2019